Fdesouche

Le texte adopté il y a dix ans à l’initiative du gouvernement Fillon a été un acte politique fort mais reste juridiquement fragile. Dans certains quartiers, la loi ne serait pas appliquée.

Il y a tout juste dix ans, le projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public était adopté au Parlement. Dans un contexte où le port du niqab se répandait, il s’agissait pour le gouvernement Fillon de répondre aux réseaux fondamentalistes qui cherchaient à éprouver « le pacte républicain ».

[…] « Les lois de ce type bousculent, mais elles finissent par s’imposer », assure l’élue LR. Elle pense toutefois que la loi n’est pas appliquée dans certains quartiers ou villes de banlieue sous l’emprise de réseaux. […]

la-croix.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux