Fdesouche

Enclavé entre l’autoroute et le canal Saint-Denis, un campement accueille dans des conditions indignes plusieurs centaines d’exilés essentiellement des Afghans. Parmi eux, des primo-arrivants, mais aussi des transfuges de précédents campements, aux portes de Paris encore en début d’année et progressivement repoussés par les forces de l’ordre.

        […] Les migrants sont « chassés » de « plus en plus loin », dans une « stratégie de pourrissement » visant à les « décourager », s’indigne Philippe Caro, de l’association Solidarité migrants Wilson, qui distribue des repas sur place. La conséquence, « c’est qu’ils sont éloignés de toutes les démarches sur Paris », y compris les accueils de jour où des douches et W.-C. leur sont accessibles, mais désormais à environ une heure à pied, observe le militant. « On fait refluer des gens en extrême difficulté dans un endroit où les gens sont déjà en difficulté », ajoute l’ancien élu local, en référence au département le plus pauvre de métropole.        […]

Insupportable pour Ali, 28 ans. « Si la France n’a pas l’intention de nous accueillir, pourquoi elle ne ferme pas tout simplement ses frontières ? » interroge-t-il sous sa capuche. « Ce serait plus clair. Franchement, ça rime à quoi de nous parquer là ? »

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux