Fdesouche

29/08/20

Emmanuel Macron a confirmé vendredi 28 août qu’il nommerait son allié du MoDem François Bayrou au poste de haut-commissaire au Plan et à la prospective lors du conseil des ministres du 3 septembre.

«Nous avons besoin de retrouver un sens du long terme», a plaidé le président de la République devant l’Association de la presse présidentielle. «Nous avons besoin évidemment de gérer la crise au quotidien, de semer les graines pour demain, c’est ce que France Relance va mettre en place avec un investissement massif», a développé le chef de l’Etat, faisant référence au plan de relance économique présenté le même jour. «Mais on a besoin d’avoir aussi, au service du président et du gouvernement, une instance qui réfléchit à plus long terme et avec moins de contraintes, en connaissant le pays».

François Bayrou «y a beaucoup réfléchi, il a d’ailleurs écrit lui-même sur ce sujet», «c’est une conviction qu’il porte», a fait valoir Macron. «C’est tout sauf un lot de consolation, c’est une responsabilité importante» et «j’écrirai moi-même sa lettre de mission», a ajouté le président, en saluant «l’expérience» de l’ancien ministre et élu local, «grand responsable politique» et «européen convaincu».

Le Figaro


17/08/20

François Bayrou pourrait prendre le poste de Haut-commissaire au plan, occupé pour la première fois par Jean Monnet à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’éphémère garde des Sceaux d’Emmanuel Macron aurait demandé à être rattaché directement au président.

Selon France Inter, c’est finalement en septembre que ce poste (de son nom complet, le Commissariat général au Plan de modernisation et d’équipement) aux contours encore un peu flous, dont la volonté de réemploi est née après la crise économique liée à l’épidémie Covid-19, devrait réapparaître. […]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux