Fdesouche

Près de deux mille personnes ont participé, samedi 29 août, à la rentrée politique de Valérie Pécresse organisée dans le parc de Villeroy à Mennecy (Essonne). Bravant un temps incertain et frisquet, le public a eu droit à un discours aux ambitions plus nationales que régionales.

La présidente du conseil régional d’Ile-de-France, présentée une fois encore cette année comme une figure politique de « la droite moderne », a consacré le campus de son mouvement Libres ! au thème générique de la relève. Relève de la République et de l’économie, déclinée en deux tables rondes distinctes où l’on a entendu parler du radicalisme islamiste, notamment dans les services publics, et des conséquences de la crise sanitaire. Candidate à sa réélection à la tête de la collectivité francilienne, Valérie Pécresse a déjà sonné le rassemblement de ses soutiens en vue des élections régionales de mars 2021. […]

Comme elle le fait dans les colonnes du Figaro samedi, Pécresse a réclamé un « électochoc d’autorité » pour relever l’école, « l’autorité de la loi », la justice et garantir « l’impunité zéro » pour les « nouveaux barbares » auteurs de violences. Elle a fait applaudir les policiers et les gendarmes auxquels elle dit apporter un « soutien » inconditionnel, interrogé la volonté du gouvernement en matière de laïcité et brandi la menace djihadiste prête, selon elle, à « nous frapper encore plus durement ».

Au nom de son mouvement, l’ex-ministre a même proposé l’instauration d’un serment soumis à tous les fonctionnaires et élus qui seraient obligés de « reconnaître la primauté de la loi de la République sur les autres ». « Nous sommes fiers de notre histoire, nous sommes patriotes», a encore insisté Valérie Pécresse en promettant de ne pas «déboulonner» les statues. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux