Fdesouche

Une information judiciaire a été ouverte contre un djihadiste français, Nabil G., accusé d’actes de «génocide» et de «crimes contre l’humanité» en Syrie entre 2015 et 2016 à l’encontre de Yazidis, a indiqué, ce lundi 27 juillet, à l’AFP le parquet national antiterroriste (PNAT).

Cet homme, qui serait né en février 1989 et qui a rejoint les rangs du groupe État islamique, est soupçonné de faits de «génocide (atteintes graves à l’intégrité physique et psychique)» et de «crimes contre l’humanité (réduction en esclavage, torture, viols, privations graves de libertés et persécutions)», a indiqué le Pnat, confirmant une information de France TV et Franceinfo. Cette information judiciaire a été ouverte le 10 juillet, selon le PNAT. Selon une source judiciaire, la localisation actuelle de Nabil G. est inconnue. […]

Jusqu’alors, les djihadistes français faisaient uniquement l’objet de poursuites pour des infractions à caractère terroriste. Des associations, dont la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), avaient réclamé un élargissement aux soupçons de crimes contre l’humanité. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux