Fdesouche

Un peu partout dans le monde, le Covid-19 agit comme un révélateur des dysfonctionnements des sociétés ou des économies. A Leicester, en Angleterre, l’épidémie a remis en lumière un scandale déjà dénoncé à plusieurs reprises ces dernières années, mais contre lequel très peu a jusqu’à présent été entrepris : des milliers de personnes travaillent pour l’industrie textile locale, avec des salaires d’environ 3,50 livres sterling l’heure (3,86 euros), bien moins que le minimum légal (8,72 livres sterling pour les salariés âgés de 25 ans et plus).

Les contaminations repartant fortement à la hausse sur place en juin, le gouvernement britannique a réimposé début juillet un confinement strict dans cette grande ville des Midlands, connue pour sa très forte communauté issue du sous-continent indien (37 % de la population locale). Et il est apparu que cette mesure radicale n’était pas sans rapport avec le fait que les ateliers textiles de l’agglomération avaient continué à fonctionner pendant le pic pandémique, sans aucune mesure de protection pour leurs travailleurs.
[…]

Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux