Fdesouche
[…]

La première concerne un groupe de cinq personnes qui, dans la nuit du 28 au 29 juin, franchissent une première enceinte et se retrouvent sur le chemin de ronde pour ensuite ouvrir une brèche dans la clôture. La découpe du grillage les aide à s’échapper. Deux de ses membres sont appréhendés rapidement tandis que trois autres, deux Tunisiens et un Algérien, sont interpellés plus tard. Jugés le 2 juillet, ils ont été condamnés à 4 mois d’emprisonnement avec sursis.

Leur escapade a évidemment été suivie de travaux de réparations. Mais, contrairement à l’effet attendu, elles vont faciliter l’escapade d’une seconde équipe au cours de la nuit du 30 juin au 1er  juillet. Cette fois, ils sont huit à sortir et vont bénéficier d’une aide inespérée.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Républicain Lorrain


Fdesouche sur les réseaux sociaux