Fdesouche

Jeudi, des scènes de violences entre Turcs et Kurdes ont eu lieu à Wien-Favoriten. Les antifas ont pris part aux événements aux côtés des Kurdes. Lorsque les Kurdes et les antifas se sont barricadés dans la maison communiste Ernst-Kirchweger-Haus (EKH). Celle-ci a été attaquée et assiégée par des centaines d’assaillants à coups de projectiles. Un balcon a également été incendié. Finalement, la police, détestée et souvent agressée par les extrémistes de gauche, a dû escorter les antifas en lieu sûr.

 

 

 

 

Mercredi déjà, des actes violents ont été commis lors d’une manifestation kurde. Selon les médias, cette manifestation aurait été attaquée par les “Loups gris turcs”. Ce groupe est fidèle à Erdogan et combat en principe tout ce qui n’est pas du ressort d’une ligne conservatrice turco-islamique. La presse grand public veut fabriquer une lutte “gauche contre droite” à partir de ce conflit. En réalité, il s’agit probablement d’un autre conflit importé de l’étranger, qui se déroule actuellement sur le sol autrichien.

[…]

Gauche et Kurdes liés depuis des décennies

En Autriche, des groupes de gauche et d’extrême gauche sont solidaires depuis des décennies des préoccupations du Parti des travailleurs kurdes (PKK). Ce parti est également considéré comme une organisation terroriste dans l’UE. Cela explique également la proximité entre les groupes d’extrême gauche comme les antifas et les groupes kurdes communistes de Vienne qui sont prêts à recourir à la violence.

[…]

Wochenblick.at


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux