Fdesouche

Il aura fallu plus de sept pour que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) prenne une décision. Jeudi, la juridiction européenne a condamné la France pour la rétention administrative puis le « renvoi expéditif » vers les Comores de deux enfants de 3 et 5 ans entrés illégalement à Mayotte. Ces deux enfants ont été « placés en rétention administrative en compagnie d’adultes […] et renvoyés expéditivement vers les Comores », ce qui « n’a pu qu’engendrer une situation de stress et d’angoisse et avoir des conséquences particulièrement traumatisantes pour leur psychisme », a estimé la cour qui siège à Strasbourg.

(…) Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux