Fdesouche

Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, Damien Abad, s’est inquiété ce samedi 6 juin d’une fracture de la société française et d’une haine antiflics, au moment où plusieurs manifestations contre les violences policières sont prévues.

Il n’y a pas de racisme systémique, au sens de l’organisation par la police ou par la gendarmerie d’un racisme institutionnalisé et organisé. Par contre, la police, comme d’ailleurs dans tous les autres corps de métiers, n’échappe pas à certains individus qui effectivement présente une expression raciste, a estimé Damien Abad sur Europe 1.

« Fracture dans la société française »

Ce qui m’inquiète, c’est cette fracture qu’il y a dans la société française, avec ce double risque, ce double écueil : d’un côté, cette haine antiflics qui va poser beaucoup de problèmes en termes de sécurité et de maintien de l’ordre public, et de l’autre, effectivement des excès dans ce qui peut parfois être des dérives individuelles sur des formes de racisme qui ne sont tout à fait inacceptables, a-t-il poursuivi.

Ouest-France


Fdesouche sur les réseaux sociaux