Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/
[…]

“A ce jour, 13 femmes jihadistes françaises qui étaient détenues dans des camps sous le contrôle des Kurdes de Syrie (principalement al-Hol et Aïn Issa) sont présumées en fuite, notamment Hayat Boumedienne, soit 10 % des Françaises détenues en Syrie”, a indiqué Jean-Charles Brisard, un des co-fondateurs de ce think-tank basé à Paris.

[…]
En lien :

Fdesouche sur les réseaux sociaux