Fdesouche

ROME- Échange tendu entre Aboubakar Soumahoro, syndicaliste italo-ivoirien de la Coordination des travailleurs agricoles USB, et Matteo Salvini sur les droits des ouvriers agricoles non régularisés. L’affrontement se joue à la télé dans l’émission “Une demi-heure de plus” avec Lucia Annunziata sur Rai 3.

Au moment de se dire au revoir, le syndicaliste, porte-parole des migrants clandestins, dit : “Que le gouvernement régularise autrement c’est la grève !”. Le leader de la Ligue répond : “Mais les clandestins font grève maintenant ? Mais dans quel pays vivons-nous, de grâce”

Aboubakar Soumahoro réplique: “Une grève aussi pour vous en tant que consommateur, parce que la nourriture consommée est le fruit de l’exploitation, une grève pour 60 millions d’Italiens. C’est une grève des travailleurs étrangers qui luttent aussi pour les ouvriers agricoles italiens”. Salvini de plus en plus agacé : “Je m’inquiète pour les nombreux travailleurs italiens et étrangers qui sont en difficulté, qui ont perdu leur emploi”.

Avant la prise de bec, le syndicaliste de l’USB avait invité l’ancien ministre de l’Intérieur à “mettre les bottes et venir dans les champs avec nous. Des vies doivent être sauvées du coronavirus. Venez dans les champs et parlons du caporalato (système de recrutement et d’exploitation abusifs de la main d’œuvre agricole dans le Sud de l’Italie, ndlr) que nous combattons ici sur le terrain”. Salvini lui répond : “Écoutez, j’ai visité plus d’exploitations agricoles que vous et personne ne me demande d’esclaves. Le problème est que si nous continuons à régulariser des immigrés illégaux, nous avons des exploités, je ne veux pas que les gens aillent travailler dans les champs pour trois euros de l’heure et la régularisation massive entraîne davantage d’exploitation. La seule chose que je ne partage pas avec vous, c’est la régularisation de masse, mais sinon je suis d’accord. Ils m’accusent d’aller dans trop d’exploitations agricoles et de ne pas être au bureau, je connais beaucoup d’exploitations. Le problème est que si vous ne réduisez pas les impôts et la bureaucratie pour les entrepreneurs agricoles, vous ne redémarrez jamais”.

dire.it

https://www.fdesouche.com/1365701-italie-les-autorites-souhaitent-regulariser-des-centaines-de-milliers-de-migrants-pour-remplacer-les-travailleurs-etrangers-saisonniers-originaires-deurope-de-lest


Fdesouche sur les réseaux sociaux