Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Alors que son partenaire médical se retire, SOS MEDITERRANEE reprendra ses opérations de sauvetage avec l’Ocean Viking le plus tôt possible.

[…]Dans ce contexte, il est particulièrement difficile pour des organisations d’urgence telles que SOS MEDITERRANEE et son partenaire médical Médecins Sans Frontières (MSF) de ne pouvoir disposer du cadre nécessaire pour mener des opérations en toute sécurité avec l’Ocean Viking. Comme les deux organisations avaient des divergences sur la manière d’aborder la reprise des activités, MSF nous a informés la semaine dernière de sa décision de se retirer du partenariat. SOS MEDITERRANEE prend acte de cette décision, qui est triste pour nos équipes en raison de la coopération remarquable que nos deux organisations ont connue à bord de l’Aquarius et de l’Ocean Viking, faisant tout pour sauver le plus de vies. En tant qu’organisation de sauvetage en mer, nous ne pouvons que féliciter MSF pour son engagement dans les opérations de recherche et de sauvetage à nos côtés au cours des quatre dernières années et pour l’assistance médicale professionnelle qu’elle a fournie à des milliers de rescapés en mer. Nous avons conscience que de nombreuses crises humanitaires et médicales à travers le monde bénéficieront également de l’assistance de MSF. […]

« Les États et les citoyens ont montré des exemples remarquables de coopération pendant la crise du COVID-19. Ils ont exprimé leur solidarité envers les membres du corps médical et fourni une assistance à ceux qui en ont besoin. Le devoir de secourir les personnes qui se noient en mer doit être rempli avec le même sens de la solidarité et des soins », déclare Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS MEDITERRANEE. « Alors que l’Ocean Viking est en attente, nous insistons pour ouvrir un dialogue urgent avec les États européens, et sommes ouverts à tous les scénarios légaux possibles et innovants pour relever ensemble ce défi. Bien que nous soyons attristés par la décision de MSF de se retirer de l’opération, cela ne compromet ni notre capacité ni notre détermination à reprendre, le plus tôt possible, les opérations de sauvetage avec l’Ocean Viking. Cela reste notre devoir en tant que citoyens européens et en tant que marins, alors que la situation désespérée en Méditerranée centrale laisse les hommes, les femmes et les enfants fuir la Libye avec pratiquement aucune chance de survie », poursuit-il.

sosmediterranee.fr

 


Fdesouche sur les réseaux sociaux