Fdesouche

Dans la ville de Creil (Oise) touchée par l’épidémie due au Covid-19, les patients fuient l’hôpital où était passé le premier patient mort des suites de la maladie. Les médecins de ville croulent sous les demandes de rendez-vous.

Masque de protection FFP2 sur le visage, Yaya Boudjemai raccompagne son dernier patient vers la sortie avant de verrouiller la serrure à double tour. Derrière son bureau, il s’effondre dans son fauteuil après avoir reçu ce jour une soixantaine de patients, contre une quarantaine habituellement. «Depuis l’apparition de l’épidémie à Creil, c’est la folie », lance le médecin généraliste. […]

Le cabinet est à quelques minutes de marche de l’hôpital, déserté depuis la mort, dans la nuit du 25 au 26 février, d’un enseignant de 60 ans, et la mise en quatorzaine d’une large partie du personnel. En témoigne son parking vide depuis quelques jours. Dimanche 1er mars, seuls 48 passages adultes ont été enregistrés aux urgences contre 120 habituellement, indique l’un des membres du personnel. «Les patients ont peur d’y aller et d’attraper la maladie, alors ils se rabattent sur leurs médecins traitants, confie Yaya Boudjemai. Une femme défigurée par une infection, par exemple, a refusé catégoriquement de s’y rendre. » […]

Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux