Fdesouche

Le continent manque de données fiables sur l’économie, les services publics ou même la démographie. Un Africain sur deux est dans l’incapacité de prouver son identité, explique Marie de Vergès dans sa chronique. (…)

La Fondation Mo Ibrahim – qui, elle, n’est pas avare de chiffres – rappelle que sur les cinquante-quatre pays du continent, huit seulement disposent d’un système opérationnel d’enregistrement des naissances. Une quinzaine d’Etats africains n’ont procédé à aucun recensement de population ces dix dernières années. En République démocratique du Congo, cela fait même trente ans ! Or un citoyen qui ne figure pas sur les registres de l’état civil aura bien du mal à faire valoir ses droits – d’aller à l’école, de se faire soigner, ou tout simplement de voter. (…)

En octobre, le président nigérian Muhammadu Buhari se plaignait que la plupart des statistiques citées sur son pays soient « élaborées à l’étranger ». Des « estimations folles » ayant « peu de rapport avec les faits sur le terrain », pestait-il, avant d’annoncer vouloir « améliorer la qualité des données » produites au Nigeria. (…)

 

Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux