Fdesouche

Alors que des « abus » sont mis en avant par le gouvernement, une étude révèle que seuls 51 % des migrants éligibles à des soins en profitent.

Les quelque 318 000 sans-papiers utilisant ce dispositif, qui ouvre la prise en charge médicale des personnes en situation irrégulière présentes depuis au moins trois mois, ne représentent que 51 % des personnes éligibles.

En l’absence de données en France sur les sans-papiers, le nombre de bénéficiaires de cette aide sert traditionnellement de statistique pour mesurer leur présence sur le territoire. « Ça objective le fait qu’il y a plutôt 600 000 sans-papiers que 300 000 en France », explique le professeur Jérôme Wittwer, coauteur du rapport.

(…) Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux