Fdesouche
Dans le spectacle “Hexagone”, l’humoriste Fary traite du rapport entre le pays, la culture et l’identité. En parlant de l’immigration, Emmanuel Macron a déclaré : “Les bourgeois n’ont pas de problème avec cela : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec.” Ses propos ont fait réagir la gauche et la droite. Mais l’immigration est-elle vraiment un problème pour les classes populaires ?


Il est là pour faire de l’art et de la poésie. Pas de la politique. C’est ainsi que Fary voit sa mission d’humoriste. Pour lui, le stand-up est “un art permettant d’analyser la société avec une pointe de philosophie et de poésie, et qui requiert un boulot de dingue.” Fini le cynisme et l’ironie qui ont longtemps fait les beaux jours des stand-upers, Fary prône un humour “positif”, notamment dans son dernier spectacle, “Hexagone”, qui traite du rapport entre le pays, la culture et l’identité. Convaincu que l’humour sur scène est un art à part entière, il ouvre en novembre Madame Sarfati, sorte de “comedy club” qu’il imagine comme une maison d’artistes, entre travail et rencontres.


Fdesouche sur les réseaux sociaux