Fdesouche

L’installation pilote, qui s’étend sur 1 kilomètre de départementale à Tourouvre-au-Perche (Orne), n’est ni efficace énergétiquement ni rentable économiquement. (…)

Amputée fin mai d’une centaine de mètres trop abîmés pour être réparés, la route fait désormais pâle figure avec ses joints en lambeaux, ses panneaux solaires qui se décollent de la chaussée et les nombreux éclats qui émaillent la résine protégeant les cellules photovoltaïques. (…)

Financée par des fonds publics à hauteur de 5 millions d’euros et portée par l’entreprise Colas (groupe Bouygues), la filiale ­Wattway affichait l’ambition de fournir l’équivalent de la consommation annuelle de l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants.

Le directeur général des services du conseil départemental de l’Orne a fait ses comptes : « Les recettes de vente de l’électricité produite par la route devaient nous rapporter 10 500 euros par an, détaille Gilles Morvan. En 2017, nous avons perçu 4 550 euros. En 2018, 3 100 euros, et pour le premier trimestre 2019, nous en sommes à 1 450 euros. »

 

Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux