Fdesouche

Les militants solidaires des Gilets noirs demandaient la libération de 20 manifestants placés en retenue administrative.

(…) « L’un d’eux a été remis en liberté vendredi soir et plusieurs ont été transférés au commissariat du XIIIe, précise Nestor, membre du collectif de soutien aux Gilets noirs, La Chapelle Debout. Nous demandons que tous soient simplement libérés, sans obligation de quitter le territoire français (OQTF) ni placement en rétention ». (…)

Cantonnés jusqu’en milieu d’après-midi à 20 mètres du commissariat [du Ve arrondissement], derrière des barrières d’acier, les manifestants ne cherchaient pas autre chose que « de rappeler qu’on ne s’arrêtera jamais, que nous continuerons à manifester et à lutter tant que tous les exilés n’auront pas de papiers », comme le répétait un militant dans son mégaphone.

 

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux