Fdesouche
Franky Zapata, un Marseillais, ancien champion du monde de jetski, s’est lancé il y a plusieurs années dans la conception d’un engin révolutionnaire, une plateforme volante turbopropulsée, qui intéresse désormais l’armée au plus haut point. Il a fait un passage très remarqué au dessus de la place de la Concorde.

Et soudain, surgit un aigle noir… L’animation d’ouverture du défilé du 14 Juillet touchait à sa fin ce dimanche matin, et on voyait déjà se dessiner au dessus des tours de la Défense les panaches de la patrouille de France ouvrant la parade lorsque à 10h40, un ovni a débarqué au dessus de la place de la Concorde : juché sur une plateforme turbopropulsée, un homme volant, tout de noir vêtu et fusil en main, s’est «stationné» debout, en face de la tribune présidentielle, à plusieurs dizaines de mètres de haut, effectuant quelques manoeuvres d’une aisance sidérante, sous les yeux ébahis des spectateurs.

Cette plateforme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d’air, “va permettre de tester différentes utilisations, par exemple une plateforme logistique volante ou bien une plateforme d’assaut” pour les militaires, avait commenté plus tôt la ministre des Armées Florence Parly. Champion d’Europe et du monde de jet-ski, ce Marseillais de 40 ans a d’abord volé sur l’eau. L’engin, véritable machine volante autonome alimentée en kérosène, est doté de cinq mini turboréacteurs qui lui permettent de décoller et d’évoluer jusqu’à 190 km/h, avec une autonomie d’une dizaine de minutes.

Franky Zapata veut maintenant aller plus loin. Le 25 juillet, il compte réécrire l’exploit de Louis Blériot, 110 ans plus tard jour pour jour, en traversant à son tour la Manche. Pour cette tentative il lui faudra, pour la première fois, être ravitaillé en carburant en plein vol.


Fdesouche sur les réseaux sociaux