Fdesouche
Vendredi après-midi, pendant la promenade des quatre occupants des lieux, âgés en moyenne de 30 ans, une petite poignée de journalistes a pu visiter vendredi le nouveau quartier de prévention de la radicalisation (QPR) de la prison de la Santé à Paris, le troisième ouvert en France après Lille-Annoeullin (Nord) et Condé-sur-Sarthe (Orne).

Avant d’ouvrir l’une des lourdes portes des quinze cellules du quartier de prévention de la radicalisation (QPR) de la prison de la Santé, le surveillant, toujours flanqué de deux collègues, “contrôle l’œilleton”. “La personne détenue doit se mettre au fond de sa cellule, on doit bien le voir et vérifier qu’il n’ait rien dans les mains“, détaille l’un des 19 agents, tous des volontaires, en poste dans la nouvelle unité ouverte à la prison de la Santé le 24 juin. […]

Le JDD


Fdesouche sur les réseaux sociaux