Fdesouche

La porte-parole de LREM Aurore Bergé s’insurge d’avoir été accusée d’islamophobie pour avoir condamné le « hijab de running » de Decathlon.

Aurore Bergé a été l’une des premières à réagir « en tant que femme et citoyenne » à l’annonce de la commercialisation en France d’un « hijab de running », pour condamner un accessoire contraire, selon elle, aux valeurs émancipatrices du sport. Elle revient sur cette polémique dont la violence a contraint l’enseigne à revenir sur sa décision.

(…) Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux