Fdesouche

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron,qui va faire le tour des régions pour le grand débat national, ne fera cette année qu’une seule cérémonie de vœux, pour les armées. Il y en avait eu une vingtaine en janvier 2018.

Publicité

Très présent en janvier, notamment avec sa « lettre aux Français », qui devrait être diffusée en début de semaine prochaine, puis son tour de France des régions dans le cadre du grand débat national, Emmanuel Macron va en conséquence faire l’économie de son expression publique ailleurs, en supprimant ses traditionnels rendez-vous des vœux.

Fini les habituelles cérémonies au monde rural, aux corps constitués, aux bureaux des assemblées, ou encore à la presse. L’an passé, en janvier 2018, pas moins d’une vingtaine de vœux de ce genre avaient ainsi été adressés par le président de la République. Selon les informations du Parisien , il fera néanmoins une exception, «et une seule», précise l’Elysée, celle des vœux aux armées qu’il tiendra le 17 janvier sur la base du 1er Régiment du Train Parachustiste, à Cugnaux, près de Toulouse. « Il est le chef des armées, donc c’était naturel de maintenir au moins cette cérémonie», précise-t-on.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux