Fdesouche

Sajid Javid avait annoncé lundi un renforcement des patrouilles de la police aux frontières britannique sur la Manche, notamment grâce au redéploiement de deux navires basés en Méditerranée.

Le ministre britannique de l’Intérieur Sajid Javid a mis en doute le statut de demandeur d’asile des migrants qui risquent leur vie en tentant de traverser la Manche à bord de fragiles embarcations, lors d’une visite mercredi à Douvres.

« Si vous êtes un véritable demandeur d’asile, pourquoi n’avez-vous pas demandé l’asile dans le premier pays sûr où vous êtes arrivé ? », s’est-il interrogé, alors que ce genre de traversées se multiplie. Selon M. Javid, 539 migrants ont tenté de traverser la Manche à bord de petites embarcations en 2018, dont 80 % dans les trois derniers mois. Ils étaient selon lui 230 pour le seul mois de décembre.

Le ministre se demande pourquoi les migrants ne vont pas en France

Le ministre s’est en particulier étonné que les migrants ne déposent pas leurs demandes d’asile en France : « La France n’est pas un pays dont quiconque défendrait qu’il n’est pas sûr. »

M. Javid a évoqué des traversées « incroyablement dangereuses » et s’est efforcé de décourager les candidats au voyage. « Si vous arrivez au Royaume-Uni, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que vous ne réussissiez pas, parce que nous devons briser cette filière. Briser cette filière veut dire sauver plus de vies ».

Des propos critiqués au Royaume-Uni

Ces propos lui ont attiré les critiques d’une responsable de l’organisation d’aide aux réfugiés Refugee Action, Lisa Doyle, qui a déploré des commentaires « profondément préoccupants ». (…)

Oxfam a abondé dans le même sens. « Tous ceux qui arrivent dans ce pays pour se protéger de la guerre ou de la persécution devraient voir leur demande d’asile prise en considération. (…)

ouest-france.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux