Fdesouche

Pourquoi l’Italie est-elle devenue le laboratoire du haut mal politique contemporain ? Pour le comprendre il faut lire, selon Bernard-Henri Lévy, le livre de Maurizio Molinari, le directeur de «La Stampa», sur l’alliance de la Ligue du Nord et du Mouvement 5 étoile.

[…] On y apprendra que l’improbable tandem de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles est tout sauf une surprise, et moins encore une aberration, pour un observateur averti de la scène italienne.
On y verra les gueulards, soiffards et autres soudards des deux mouvements se renifler l’un l’autre depuis des années, exactement comme, en France, le font les Insoumis et les lepénistes – et on les verra, d’alliances tactiques en réflexes partagés, de glissements subtils et imperceptibles en partenariats honteux, finir par clamer au grand jour que ce qui les unit compte plus que ce qui les divise. […]

Il lie – et c’est plus contestable – l’ampleur du choc migratoire d’aujourd’hui à cette autre spécificité nationale qu’est, comme en Allemagne, mais contrairement à la France ou à l’Angleterre, l’absence de tradition coloniale (souvenons-nous de la pantalonnade mussolinienne à Tripoli) avec ce que cela peut éventuellement impliquer de découverte de l’autre. […] Il met en scène – et c’est une autre des parties originales du livre – le fantasme d’une «identité» qui, dans ce pays ontologiquement morcelé, a moins de sens encore qu’ailleurs : y a-t-il plus identitairement éloigné qu’un Vénitien d’un Milanais ? un Romain d’un Napolitain ? un «guépard» lampedusien d’un Florentin fils de Dante ?
[…]

Et puis la bureaucratie bruxelloise dont Molinari sait bien que la complexité peut aussi être, comme dans l’Empire austro-hongrois, un gage de civilisation mais que les conjurés de la nouvelle alliance rouge-brune ont constituée en bouc émissaire. […]

Le combat pour l’Europe, en Italie comme ailleurs, va commencer. Le rideau est cramoisi. C’est normal. C’est toujours comme ça, sur le théâtre des choses et des hommes.
L’essentiel est d’être prêt, et de n’avoir pas peur.

La Règle du Jeu


Fdesouche sur les réseaux sociaux