Fdesouche

16/10/18

Selon nos informations, quatre individus ont été interpellés et placés en garde à vue ce mardi matin dans le cadre de l’enquête ouverte après le viol d’une jeune fille en Haute-Garonne le mois dernier. Le viol avait été perpétré à la sortie d’une discothèque de la banlieue toulousaine, filmé et diffusé sur les réseaux sociaux.
Quatre individus, selon nos éléments, ont été interpellés et placés en garde à vue ce mardi matin dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquet de Toulouse notamment pour viol en réunion. Ils sont soupçonnés d’avoir violé une jeune fille de 19 ans dans la soirée du samedi 15 septembre, à la sortie d’une boîte de nuit de Balma, dans la banlieue est de Toulouse. Le crime avait été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux.

(…) BFM TV


18/09/18


Lundi soir, par un tweet, la police nationale informe qu’une enquête est ouverte après la diffusion sur des réseaux sociaux, notamment Snapchat, de vidéos montrant “des actes sexuels non consentis”. Les autorités appellent à cesser de partager ou de diffuser ces vidéos.

Un acte commis dimanche soir à Toulouse ?

Le parquet de Toulouse ne souhaitait pas mardi matin communiquer sur ce sujet pour ne pas entraver l’enquête confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Toulouse Saint-Michel et aux gendarmes de Balma, en banlieue toulousaine.

Selon nos confrères de France Bleu Occitanie, le viol aurait été commis dimanche soir “peut-être aux abords d’une boîte de nuit toulousaine”. D’autres sources parlent de la proximité de deux établissements de nuit, situés à Balma et avenue des Etats-Unis à Toulouse.

Publiées sur Snapchat et relayées sur Twitter

Ces vidéos auraient été mises en ligne sur le réseau Snapchat et relayées ensuite par un internaute sur Twitter. L’homme en question explique dans une vidéo avoir voulu dénoncer les agissements de ceux que l’on voit sur la vidéo incriminée : 4 jeunes hommes violant une jeune fille, visiblement très alcoolisée. Ce que la police a prudemment nommé “des actes sexuels non-consentis”.

4 hommes dénoncés sur les réseaux sociaux

https://twitter.com/Rocco77391291/status/1041826056414658561

A la suite de ces diverses publications, l’affaire a suscité de très nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. A l’exception d’une curiosité, que l’on qualifiera simplement de très malsaine, pour certains, citons par exemple ces photos qui circulent sur les réseaux sociaux où l’on voit 4 jeunes hommes désignés par les internautes comme les auteurs de ce viol.

Rappelons qu’à ce stade, l’enquête ne fait que commencer et que les gendarmes doivent déjà, dans un premier temps, confirmer que la vidéo a bien été prise à Toulouse, qu’elle est récente et évidemment d’identifier la victime et les auteurs.


Fdesouche sur les réseaux sociaux