Fdesouche

Un éleveur de Brenaz dans l’Ain à 50 kilomètres à l’est d’Ambérieu en Bugey, s’est réveillé face à une scène de désolation dans son élevage. Au sol, ne restait plus que la carcasse d’un veau entièrement dépecé.

Publicité

Dans sa ferme de Brenaz, dans l’Ain l’animal a entièrement été découpé en morceaux “du vrai travail de boucher” selon l’éleveur. “Ils ont choisi les meilleurs morceaux et réussi à découper la tête, il n’y a que des personnes qui ont l’habitude de ces gestes qui peuvent faire ça.

Jean Marc Guillet et son fils David, sont encore choqués. En quatre générations, cette exploitation n’avait jamais eu à faire face à une telle situation. Les deux hommes tiennent désormais à affirmer que ” le monde agricole fait bloc pour surveiller les exploitations” .

france3-regions

Merci à R. Cosm.


Fdesouche sur les réseaux sociaux