Fdesouche
Comme chaque année, c’est à Strasbourg que se sont concentrés la plupart des incidents de la nuit du Nouvel An en Alsace. Selon le syndicat de police Alliance, cinq policiers ont été légèrement blessés, dont quatre victimes de tirs de mortier. Deux agents ont été visés au niveau des jambes dans le quartier du Neuhof, allée Reuss. L’un a subi des examens après avoir vu un mortier exploser près de son oreille près du parc des Poteries, rue Colette. Un autre policier a été victime d’un tir de mortier sur la main, dans le quartier de l’Esplanade, avenue du général de Gaulle.

Publicité

À Strasbourg, une quinzaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de violences urbaines. “Tirer des mortiers sur les forces de l’ordre, c’est malheureusement une triste tradition”, commente Sébastien Gérardin, secrétaire général du syndicat Alliance dans le Bas-Rhin :

Lundi 1er janvier au matin, la préfecture du Bas-Rhin n’avait pas encore communiqué autour du bilan officiel de la nuit de la Saint-Sylvestre. Le syndicat Alliance parle de son côté de 75 voitures brûlées à Strasbourg, contre une cinquantaine l’année dernière. On compte sept interpellations dans le cadre d’incendie et de tentatives d’incendie. Deux voitures ont également brûlé à Sélestat, et une à Haguenau.

Au total dans le Bas-Rhin, 1.500 policiers, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle étaient mobilisés cette nuit de la Saint-Sylvestre, dont 1.000 rien que dans l’agglomération strasbourgeoise.

Selon un bilan provisoire, une quinzaine de voitures ont été incendiées à Mulhouse, dans les quartiers Drouot et Bourtzwiller, ainsi qu’une demi-douzaine sur Colmar, où un incendie de voiture s’est propagé au balcon d’un immeuble, rue de Sint Niklaas, sans faire de blessés.

France Bleu


Fdesouche sur les réseaux sociaux