Fdesouche

Le braqueur rappeur de Villiers-le-Bel avait promis de changer de vie. Mais le repenti de la délinquance, celui qui a travaillé à Ris-Orangis (Essonne) pour la tolérance dans les quartiers, rappant avec le rabbin Michel Serfaty à sa sortie de prison il y a un an, a replongé.


Coco Tkt (qui se prononce t’inquiète), de son vrai nom Julien Cocoa, 32 ans, a été condamné ce mercredi soir à 5 ans de prison ferme et a été placé sous mandat de dépôt. L’attaque, ce lundi matin, de la petite station-service BP de Deuil-la-Barre, son butin de 476,12 €, son arrestation dans la journée, ne lui donnera pas la trame d’un classique du gansta-rap.
« Je l’ai pourtant vu arriver de loin… Mais je n’ai pas fermé la porte. » Hamid, 59 ans, s’est retrouvé à 7 h 30 face à son agresseur. « Il a posé son sac devant moi et m’a mis en joue en faisant un mouvement avec son arme comme s’il l’armait. Il m’a demandé de remplir le sac, sinon il me butait », confie-t-il devant le tribunal. Vêtu de sombre, encapuché, le braqueur prend la fuite avec une Peugeot 406 dont il relève l’immatriculation.
(…) Le procureur, qui a souligné ses 11 condamnations au casier, dont 8 pour vol ou violences, a requis trois ans à son encontre. L’avocate de Coco Tkt insistant sur le « risque totalement incohérent » d’un homme « isolé » et « fragilisé psychologiquement » au moment du passage à l’acte.
Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux