Fdesouche

22/10/15

Marine Le Pen a finalement décidé de ne pas participer à l’émission Des paroles et des actes, prévue sur France 2 ce jeudi soir. A moins de trois heures du rendez-vous télévisé, le Front national a considéré que toutes les conditions n’étaient pas réunies pour pouvoir participer « sereinement » à l’émission politique animée par David Pujadas.

(…) Le Figaro



Communiqué de Marine Le Pen

Dans un climat absolument indigne d’une démocratie normale, suscité et entretenu par la grande fébrilité du système, j’ai appris, par un mail reçu au milieu de la nuit, que les conditions de l’émission politique à laquelle j’étais invitée sur France2 ce jeudi soir avaient soudainement changées.

Désormais, je suis tenue d’accepter à la dernière minute plus de 3 heures d’émission, 6 débats, plus les interviews des différents journalistes, simplement pour satisfaire aux exigences d’une action coordonnée de l’UMPS : messieurs Sarkozy et Cambadélis ayant décidé de jouer ensemble les victimes auprès du CSA. Voir l’ancien président de la République accepter de mener ainsi une action commune avec monsieur Cambadélis, pour empêcher leur principale opposante de s’exprimer sur une chaîne du service public, alors que celui-ci avait refusé de prendre au téléphone le premier secrétaire du PS au moment des attentats de janvier, en dit long sur la moralité et la fébrilité de Nicolas Sarkozy.

Je tiens en outre à souligner que jamais un tel traitement n’a été réservé par France 2 aux ténors des autres partis politiques, et que le manque de courtoisie et de correction de la chaîne à mon endroit est scandaleux. D’autant plus que je n’ai accepté au départ de participer à cette émission qu’à la grande insistance de David Pujadas, lequel a passé plus d’une heure dans mon bureau à cette seule fin.

Dans ces conditions, je ne peux accepter l’invitation qui m’a été faite qu’à la condition que le débat envisagé avec messieurs Saintignon et Bertrand remplace les débats initialement prévus avec messieurs Lagarde et Le Foll.

(…) FN


21/10/15

Nicolas Sarkozy va bien finir par savoir qui est Jean-Christophe Cambadélis. Un “Camba” qui lui écrit ce mercredi 21 octobre une lettre ouverte pour lui proposer une démarche commune : saisir ensemble le CSA pour protester contre la nouvelle venue de Marine Le Pen à l’émission Des paroles et des actes.

Dans cette missive envoyée à la presse, le patron du PS écrit à propos de cette cinquième invitation de la présidente du FN dans l’émission politique phare du service public :

Cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l’équité médiatique, qui plus est au profit d’un mouvement d’extrême droite. […] Voilà pourquoi je vous propose que nous saisissions ensemble le CSA.

Et le député PS de Paris d’ajouter :

Cette démarche peut tout aussi bien être portée par les candidats en région si vous la jugez plus efficace ou plus praticable.

(…) Le Lab


Fdesouche sur les réseaux sociaux