Fdesouche

Un trésor antique a été découvert dans une forêt de Rhénanie-Palatinat, en Allemagne. Le type d’objets, le lieu et la valeur rappellent la légende du trésor caché des Nibelungen.
Wagner l’a mis en musique mais les prémices remontent au XIIIe siècle et cette légende puise son origine au plus profond de l’Antiquité : le trésor des Nibelungen, ou l’or du Rhin. Ce magot fantastique gardé par les ondines et fruit d’un conflit entre les divinités, les héros et les créatures diverses de la mythologie germanique et scandinave existe-t-il ? Pour l’immense majorité des historiens et des archéologues, il s’agit d’une légende magnifiée par des conteurs et sublimée par le génie de Richard Wagner.

Et si la légende reposait sur un fond de vérité ? Si les nains de la légende, ces fameux Nibelungen, avaient réellement existé et enterré un fabuleux pactole dans les forêts rhénanes ? Un Allemand muni d’un détecteur de métaux a mis au jour une impressionnante collection d’objets anciens en or qu’il a tenté de revendre sur le marché noir. C’est alors que les forces de l’ordre l’ont interpellé, ont saisi le trésor et ont ouvert une enquête.


Pour les spécialistes immédiatement appelés à la rescousse par les enquêteurs afin de déterminer l’origine des objets découverts, des bijoux d’or et d’argent, la nature des pièces découvertes, leur style, le lieu de leur mise au jour, l’époque à laquelle ils renvoient a immédiatement fait penser au trésor de la légende.
«En termes de datation et de localisation, la découverte correspond à l’époque évoquée par la légende des Nibelungen. Mais nous ne pouvons pas dire dès maintenant avec certitude que ces objets appartiennent au trésor de la mythologie», explique Axel von Berg, archéologue en chef du Land de Rhénanie-Palatinat.
Evalué à plus d’un million d’euros, le trésor aurait dû être signalé par son découvreur aux autorités avant qu’une part de celui-ci ne lui soit remise ou qu’une récompense ne lui soit attribuée. La découverte a donc été saisie et les archéologues vont donc désormais tenter de savoir d’où venaient ces dizaines d’objets d’or et d’argent.
Bilan


Fdesouche sur les réseaux sociaux