Fdesouche

La peine décidée en première instance, 17 ans de réclusion, a été réduite à 13 ans en raison d’une responsabilité jugée diminuée.
En première instance, la défense avait plaidé le meurtre passionnel avec une peine de quatre ans et demi de prison. La défense comme le procureur, qui avait requis 20 ans de prison pour assassinat, avaient fait appel du premier verdict. Pour le procureur, il s’agissait d’un crime dit «d’honneur».

La Cour suprême n’en a pas jugé ainsi. Pour elle, il ne s’agissait ni d’un crime d’honneur ni d’un acte dû à des spécificités culturelles. «Quelqu’un qui vit depuis 25 ans en Suisse ne peut plus se réclamer de particularités culturelles de son pays d’origine», a-t-elle estimé.

[…] Au total, il a porté 19 coups dont au moins 12 avec la lame.
Après les faits, le père a posé la hache sur le corps de sa fille, s’est lavé les mains et a quitté l’appartement. Il a ensuite appelé la police et a attendu les agents à un arrêt de bus.
Le Matin
Un ressortissant pakistanais de 53 ans comparaît devant le Tribunal de Zurich pour avoir tué sa fille, alors âgée de 16 ans, de 19 coups de hache en mai 2010. Le procureur soupçonne un crime d’honneur. Pour la défense, il s’agit d’un acte passionnel.
La jeune fille fumait et avait un petit ami, décrit le procureur Ulrich Krättli dans l’acte d’accusation. Aux yeux de son père, elle a sali l’honneur de la famille et devait mourir. Le procureur accuse le prévenu d’assassinat. Le père de famille est également accusé de tentative de meurtre. Environ trois semaines avant le drame, il avait déjà essayé de mettre fin aux jours de son aînée.

Lors d’une dispute, il avait poussé sa fille dans la baignoire, avait fait couler de l’eau et avait tenté d’y jeter un sèche-cheveux. Mais il n’avait pas réussi à brancher l’appareil.

La défense conteste cette interprétation des faits. Les preuves montrent clairement qu’il n’y a pas eu de tentative de meurtre, selon l’avocat Matthias Brunner. (…)
Le Matin
(Merci à Helvétique75 et Noe)


Fdesouche sur les réseaux sociaux