Fdesouche

Féras Abouhamda, l’agresseur présumé d’un arbitre de foot, le 28 avril lors du match Condorcet-Camon, a été condamné jeudi à six mois de prison ferme et cinq ans d’interdiction de stade. Le match avait été émaillé «d’incidents» : insultes et jets de bouteilles d’acide chlorhydrique …

Publicité

Féras, 21 ans, une mention au casier, a depuis le début de la procédure, juré ses grands dieux qu’il n’était pas au stade ce mercredi-là. Sur ce coup, il a transformé le travail de son conseil, Me Abdelatif, en mission impossible. Les témoignages sur sa présence sont en effet concordants, et émanent de personnes qui a priori ne lui sont pas hostiles : le vice-président du club, l’arbitre assistant, un stadier d’Amiens Métropole…

« Ça devait être la fête. D’ailleurs, c’était la fête », se souvient l’arbitre. C’est un quart de finale de la coupe de la Somme, il fait beau, une bonne partie des deux cents spectateurs compte d’ailleurs rester pour le barbecue…

Dans ces cas-là, il y a trop souvent des rabat-joie. Le 28 avril, il s’agit d’une troupe de jeunes particulièrement excités, qui insultent arbitres et adversaires. Ils vont plus loin à la 60e minute en jetant des bouteilles d’acide chlorhydrique qui explosent en l’air, au point que le referee doit interrompre la partie, le temps de s’enquérir de l’intégrité physique de son assistant.

Suite sur le Courrier Picard (Merci à arthur)


Fdesouche sur les réseaux sociaux