Fdesouche

En octobre dernier, trois footballeurs professionnels du FSV Frankfurt, le Malien Soumaila Coulibaly, le Gambien Pa Saikou Kujabi et le Marocain Oualid Mokhtari, ayant observé le jeûne du ramadan, avaient fait l’objet d’un rappel à l’ordre par leur club. Après la polémique qui s’en est suivie, le club a demandé conseil cette année aux autorités sportives et religieuses. La mosquée Al-Azhar du Caire a donc émis une fatwa autorisant les musulmans sous contrat d’équipes de foot professionnelles à rompre le jeûne.

Publicité

«Nous saluons qu’une solution ait été trouvée qui autorise les joueurs a poursuivre de manière professionnelle leur travail de sportifs de haut niveau et en même temps de vivre pleinement leur foi », a déclaré la direction du club du FSV Frankfurt dans un communiqué, publié mercredi 28 juillet conjointement avec le conseil central des musulmans en Allemagne (Zentralrat der Muslime), la ligue allemande de football (DFL) et la fédération allemande de football (DFB).

Le joueur de foot musulman pourra ainsi se décharger de sa mauvaise conscience, que la fatwa met cependant à la charge des clubs. Si les responsables ne sont pas prêts à décaler les entraînements vers la nuit, «c’est à eux qu’incombe le péché ». Un péché que les dirigeants sportifs sont, semble-t-il, prêts à assumer. La DFL, le DFB et le FSV Frankfurt se félicitent d’une solution qui arrange tout le monde.

yabiladi.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux