Fdesouche

L’inénarrable Bruno Roger-Petit qui a publié il y a quelques jours un billet titré “Allemagne: le triomphe du football métissé…” s’étonne aujourd’hui de la lecture faite du record de Christophe Lemaitre, premier athléte blanc à faire les 100 m en moins de 10 secondes. Le métissage étant aussi un concept racial, nous nous posons la question : Roger-Petit a-t-il un problème avec les races ou avec les Blancs ?

Publicité

C’est un peu gênant le déluge de commentaires qui accompagne la performance du coureur français Christophe Lemaitre. Depuis qu’il a réalisé ses 9.98 secondes sur 100 mètres lors des Championnats de France d’athlétisme, hier, je lis et entends partout qu’il est le premier “blanc” à réaliser l’exploit de courir le 100 mètres en moins de dix secondes.

Pour ma part, cette lecture de l’exploit me gêne. “Blanc” ? Et alors ? Faut-il commencer à décrypter les résultats sportifs en fonction de la couleur de la peau ? Quelle est donc cette nouvelle manière de présenter des résultats sportifs ?

Développons un peu ce que signifie cette lecture telle qu’elle est faite par tous les médias. “Un blanc court le 100 mètres en moins de dix secondes, c’est un exploit”. Cela signifie quoi, a contrario ? Que les noirs qui courent le 100 mètres dans les mêmes temps ne réalisent pas un exploit ? Que les noirs sont génétiquement programmés pour courir plus vite ? Est-on en train de valider des thèses racistes d’un autre temps ?

Tous ceux qui ont repris cette façon de d’éditorialiser autour de cet événement sportif se rendent-ils compte de ce qu’ils sont en train de faire ? Je croyais que le sport menait à l’universel et que les exploits des sportifs, plus fort, plus haut, plus vite, devaient être partagés par toute l’humanité. En mettant en avant la couleur de peau d’un athlète, désolé de le dire, on rompt avec cette aspiration du sport à l’universalité.

Sport 24

(Merci à Incroyablement et à K)


Fdesouche sur les réseaux sociaux