Fdesouche

Communiqué du NPA :

Zemmour et Dieudonné se livrent à des provocations médiatiques conformes à la libération de la parole raciste voulue par la droite.
A Éric Zemmour, qui attribue la délinquance aux noirs et aux Arabes, Dieudonné répond : « Tu ne crois pas que c’est aux juifs qu’il faut s’en prendre, plutôt qu’à ceux qui volent des miettes ? […] Les plus gros escrocs de la planète sont tous des juifs. » Ethnicisation de la criminalité qui permet aux deux compères racistes d’adopter une posture de courageux pourfendeurs du « politiquement correct ». Mais tous deux servent admirablement le racisme décomplexé de la droite au pouvoir.

“La « judéité » de Zemmour n’est pas plus une garantie d’antiracisme que la « négritude » de Dieudonné”

Zemmour justifie les contrôles au faciès dont sont quotidiennement victimes les noirs et les Arabes. Le fond du discours est le même que celui de Besson, Hortefeux, Morano, Longuet et les autres : c’est quand ils sont nombreux qu’il y a des problèmes, surtout les « jeunes musulmans » qui parlent verlan et portent la casquette à l’envers, un individu issu de l’immigration et non du « corps traditionnel français » ne peut diriger la Halde, etc. Comme ces dirigeants de droite, Zemmour ne fait que recycler les vieilles théories racistes sur les populations non intégrables parce que d’origine étrangère, voire naturellement portées vers la criminalité. Il défend « l’identité nationale » version Besson dans les nombreux médias où il intervient, tout en prétendant être menacé d’interdiction professionnelle, voire de « mort sociale ». Rien que ça !
Suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux