Fdesouche

« L’intégration se situe dans les chiffres. A Milan, selon l’organe de statistique de la ville le 1er janvier on recense 200 000 étrangers : 15% de la population. Nous parlons donc du plus grand nombre d’immigrés par rapport aux nombre de citoyens». C’est ce que déclare Riccardo De Corato, député 1er adjoint au maire de Milan. Ces données vont de le sens d’une étude de la chambre de commerce de Milan qui prévoit qu’en 2045, il y aura plus de commerçant étrangers que de commerçants italiens à Milan.
«Milan et les milanais – ajoute De Corato – ont déjà effectué un miracle :  il y a 30 ans, seulement 1% des résidents était étranger, aujourd’hui c’est presque 1 pour 5. Une augmentation de plus de 900%.  Je me demande comment cette augmentation aurait été possible sans une ouverture sur l’autre, sans respect réciproque, sans désir de se confronter avec des cultures différentes. Nous parlons de personnes qui, dans notre ville, ont trouvé logement, travail et accueil, des personnes a qui la ville consacre des ressources et des services sociaux, des personnes complètement intégrées dans le tissu sociale de la ville. C’est ça l’intégration et les chiffres en sont la preuve la plus irréfutable».
source : il corriere della sera


Fdesouche sur les réseaux sociaux