Fdesouche

L’auteur de la plus grosse escroquerie financière de l’histoire a écopé de 150 ans en prison, la plus lourde peine jamais appliquée à un fraudeur.
Mais comme l’a rappelé le juge, Madoff n’a presque rien révélé sur sa machination, pas plus ce lundi que pendant l’instruction. Son silence complique le travail titanesque des enquêteurs, qui n’ont à ce jour inculpé qu’une seule autre personne : son [ gendre et ] expert-comptable, David Friehling. Depuis six mois, ils cuisinent Frank DiPascali, son bras droit, et Annette Bongiorno, sa secrétaire.
Selon les enquêteurs, les intermédiaires ne pouvaient ignorer la fraude, car les rendements étaient irréalistes. Surtout, leurs retraits ont été trop importants pour être honnêtes : 12 milliards de dollars ont été sortis de chez Madoff en 2008, dont 6 milliards dans les trois mois précédant la débâcle.
La SEC, qui avait laissé passer la gigantesque escroquerie, a lancé son premier recours la semaine dernière contre le fonds Cohmad (Cohn-Madoff) qui louait des bureaux à l’escroc juste en face des siens. Deux philanthropes respectés sont également poursuivis : Stanley Chais et Jeffry Picower, rabatteurs à Hollywood et à Palm Beach (Floride). Les deux hommes auraient retiré 6 milliards de dollars de plus qu’ils n’ont investi et demandaient des rendements prédéfinis à Bernard Madoff. D’autres noms circulent : Frank Avellino, Robert Jaffe et son oncle Carl Shapiro, Noel Levine, Ezra Merkin à New York. Tous des financiers de haut vol. Pour l’instant, aucun n’a été inculpé. Tous clament leur innocence. Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux