Fdesouche

Samedi après-midi, Raymond Arveuf, 62 ans, était découvert, le corps sans tête, dans son appartement par son frère, inquiet de ne pas l’avoir vu à l’habituel repas familial du samedi. La veille, il avait regardé le foot à la télé avec des amis.
L’enquête de la police judiciaire de Lyon s’est rapidement orientée, quelques étages en dessous. Des traces de sang ouvraient une piste. Elles laissent penser que la tête de la victime a été jetée dans le vide-ordure. Et emportée le lendemain matin avec le ramassage des poubelles. Surtout, les policiers de la direction inter-régionale de police judiciaire (DIPJ) ont croisé Youcef Djellouli, 29 ans, voisin du 5e étage, aux propos confus.
Placé en garde à vue, cet aîné d’une fratrie de quatre enfants n’a pas tardé à avouer le meurtre. Le jeune homme a évoqué en substance une subite envie de tuer. Selon ses premières déclarations, c’est bien lui qui a été entendu à 2h30 du matin. Lui qui a frappé, égorgé et décapité le célibataire sans histoire apparente. L’arme supposée du crime, un couteau de cuisine, a été retrouvée chez lui. Reste à comprendre la raison de son geste.
Plusieurs riverains décrivent un jeune homme perturbé, mince, la démarche désarticulée, dont le comportement était changeant. Une fragilité mentale qui aurait soudainement explosé, sans que l’on sache encore précisément si un contentieux le tiraillait à l’égard de la victime.
Source – Merci à LadyPixel


Fdesouche sur les réseaux sociaux