Fdesouche

Le premier forum des métiers de la défense était organisé, hier, dans un collège de zone d’éducation prioritaire. Objectif : proposer à toutes et tous des perspectives d’emploi.
Quand il était encore collégien, le brigadier-chef George Owusu, 31 ans, ne savait pas trop quoi faire plus tard. Comme la plupart des jeunes auxquels il a parlé, hier, au collège Guinette d’Etampes. L’établissement, classé en ZEP, organisait le premier forum des métiers de la défense.
Assise en face de l’élégant brigadier, Besmira, 14 ans, écoute mi-timide mi-curieuse. L’adolescente se verrait bien avocate, chirurgien… ou militaire haut gradée, oui, pourquoi pas ? « J’aime bien l’aventure, la mer, ce qui bouge… La marine, ça me dirait bien », sourit Besmira, encouragée par son interlocuteur. « L’armée s’est beaucoup ouverte. Quand j’ai commencé, on était 3 soldats blacks sur 100 dans l’escadron ; maintenant, presque 40 % sont issus de l’immigration », souligne George Owusu.
L’année prochaine, Besmira intégrera peut-être l’un des six prestigieux lycées militaires de France. Depuis la rentrée de 2008, ces établissements suivent la politique d’ouverture prônée par le plan ministériel pour l’Egalité des chances, instauré par Hervé Morin en juillet 2007 : 70 % d’enfants de militaires, 10-15 % d’enfants de fonctionnaires et 15 % d’élèves issus de milieux modestes. Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux