Fdesouche

Interview de Fabrice Luchini dans Le Monde :

Vous dites que c’est pour résister au complot de la bêtise et de la médiocrité que vous avez conçu votre spectacle, “Le Point sur Robert” (Espace Pierre-Cardin), dans lequel vous mêlez des textes de Valéry, Barthes, Chrétien de Troyes ou Flaubert avec des propos très personnels.

Pour résister, oui, à la haine de l’intelligence, partagée par la gauche et la droite. La gauche parce qu’elle refuse l’excellence au nom de l’égalité, la droite parce qu’elle est obsédée par les contingences matérielles, la gestion, le rendement, et qu’elle ne voit l’art que comme un objet de consommation. Je voulais faire un spectacle agressif contre l’époque, cette époque que je déteste, que je trouve démagogique : à gauche, le nivellement par le nombre, à droite – cette droite actuelle, affairiste et vulgaire -, l’exploitation par l’abrutissement.

C’est votre acte de résistance citoyenne ?

J’ai conçu le spectacle au moment de la dernière campagne présidentielle. Tout le monde, notamment dans le milieu du théâtre, cherchait à accomplir des “actes citoyens”. Moi qui n’ai pas une grande conscience politique comme ces merveilleux acteurs de gauche qui s’indignent à tout bout de champ, je me suis demandé ce que je pouvais faire. Et je me suis dit que j’aimerais construire quelque chose autour de Paul Valéry, qui, pour moi, représente le scandale de l’intelligence. Parce que l’intelligence, aujourd’hui, est peut-être ce qu’il y a de plus scandaleux. Lire la suite

Programmation (Paris, Bastia, Nice, Marseille, Lyon) – Merci à Spoon


Fdesouche sur les réseaux sociaux