Fdesouche

A Paris, de nombreux intervenants aux 1ères Assises de l’enseignement de la langue et de la culture arabes, ouvertes à l’Assemblée nationale française, ont souligné la nécessité de donner davantage de place à la langue arabe dans le paysage français dans le souci d’une “meilleure compréhension, d’un dialogue et d’un rapprochement mutuellement profitable”.

Dans le message adressé aux participants, le président français Nicolas Sarkozy a qualifié l’arabe de “langue d’avenir, de progrès, de sciences et de modernité”, tout en souhaitant que “davantage de français prennent en partage la langue arabe dans laquelle s’expriment de grandes valeurs civilisationelles et spirituelles”.

“Il faut investir dans la langue arabe”, a-t-il indiqué, car “son enseignement est un moment d’échange, d’ouverture et de tolérance” et qu’elle “porte l’une des plus anciennes et prestigieuses civilisations dans le monde”.

“C’est en France que l’on recense le plus grand nombre de personnes origine arabe et musulmane. L’Islam est la deuxième religion de France”, a rappelé Sarkozy. “La France est l’amie des pays arabes.» (lire plus) (via Nicole)


Fdesouche sur les réseaux sociaux