Fdesouche

Le président russe, Dimitri Medvedev, vient de reconnaître l’indépendance des deux républiques séparatistes géorgiennes, au coeur de la crise depuis le 7 août. L’Occident a immédiatement condamné cette décision.
Moscou n’a “peur de rien”, y compris d’une nouvelle “guerre froide” avec l’Occident. Le président russe, Dimitri Medvedev, a reconnu, ce mardi 26 août, la souveraineté de ces deux républiques séparatistes de Géorgie, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie. C’est une étape de plus dans la crise qui a débuté le 7 août.

“J’ai signé les décrets sur la reconnaissance par la Russie de l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. La Russie appelle les autres Etats à suivre son exemple”, a déclaré le président russe Dimitri Medvedev dans une déclaration solennelle de quelques minutes à la télévision russe. Le parlement russe avait appelé hier le président géorgien Mikheïl Saakachvili à reconnaître l’indépendance des deux républiques séparatistes, qui en ont fait la demande solennelle une semaine plus tôt.

suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux