Fdesouche

Le système de franchises médicales, instauré par le projet de loi de financement de la sécurité sociale voté cet automne, entre en vigueur le 1er janvier.Sur chaque boîte de médicament et chaque acte paramédical, 50 centimes d’euros ne seront plus remboursés. Une franchise de deux euros est instaurée sur les transports sanitaires.

Plafonnées à 50 euros par an, les franchises pourront être prises en charge par les mutuelles.

Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU), les enfants, les jeunes de moins de 18 ans et les femmes enceintes en sont exonérés.

Ces franchises doivent permettre de dégager 850 millions d’euros d’économies tout en assurant le financement de dépenses nouvelles présentées comme prioritaires comme le plan Alzheimer, la lutte contre le cancer et l’amélioration des soins palliatifs.

Un rapport sera présenté chaque année devant le Parlement pour préciser l’affectation des montants correspondant aux franchises.

source


Fdesouche sur les réseaux sociaux