Fdesouche

« On a frôlé le drame ! » Encore sous le choc, hier midi, ce résident du quartier du Val des Rougières, à Hyères, résumait parfaitement la situation.Dans la nuit de vendredi à samedi, peu après minuit et demi, un VSAV (véhicule de secours et d’assistance aux victimes) pratiquement neuf est subtilisé alors que les sapeurs-pompiers, épaulés par un médecin du SMUR, portent secours à une dame souffrant de douleurs abdominales, à l’intérieur du bâtiment 19.

Le véhicule chargé de bouteilles d’oxygène…

Quelques mètres plus bas, sur un terrain situé derrière le bâtiment D, le (ou les) individu(s), arrivé(s) au volant du VSAV, incendie (nt) volontairement le véhicule, chargé de bouteilles d’oxygène gazeux (7 m3 en tout).
Forcément, l’ambulance explose littéralement.« J’ai entendu un véritable bruit de bombe, témoigne Thierry Garofalo, l’un des résidents venus à leur fenêtre, puis évacués. C’était tellement violent que l’ambulance a été coupée en deux et son toit s’est retrouvé projeté dans un arbre, à trois mètres de hauteur ! »

Voitures endommagées, policiers blessés

Un récit à couper le souffle, confirmé par des policiers du commissariat principal d’Hyères, arrivés sur place juste après l’explosion. Trois fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité (BAC) ont d’ailleurs été légèrement blessés durant l’intervention. Une dizaine de voitures endommagées et des bris de fenêtres sont aussi à déplorer.

suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux