Fdesouche

Texte de Mouloud Aounit, tenancier du MRAP à propos de l’affaire Truchelut.


Le 9 octobre 2007, le tribunal correctionnel d’Epinal (dans les Vosges) a condamné à quatre mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende l’ancienne propriétaire d’un « gîte rural »[1]. Celle-ci avait refusé, pour des motifs purement discriminatoires, d’héberger une famille venue du département de l’Essonne, en août 2006, au motif que les deux femmes du groupe portaient un foulard. La propriétaire avait invoqué, à la barre du tribunal, « la liberté de la femme » qui serait bafouée par le port de ce fichu, pour justifier l’exclusion qu’elle avait pratiquée à l’égard de ces personnes. Elle a été néanmoins condamnée pour cette discrimination.

Ce procès a le mérite de marquer une rupture salvatrice et une clarification nécessaire et attendue que les défenseurs d’une conception universaliste du combat contre le racisme sous toutes ses formes attendaient depuis longtemps. La reconnaissance d’un racisme spécifiquement anti-musulman a malheureusement été trop souvent occultée alors qu’il représente un fait réel et qui prolonge et étend un racisme anti-arabe.

suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux