Plein ecran

Rome : une Italienne de 16 ans violée et tuée par des migrants (MàJ : deux Sénégalais et un Nigérian arrêtés. Ils avaient obtenu des permis de séjour humanitaire)

Oct
2018

(ANSA) – ROME, – Le sénégalais Mamadou Gara, l’un de ceux qui ont été arrêtés pour la mort de Désirée Mariottini – nous apprenons de sources d’enquête – avait un permis de séjour expiré et avait reçu un arrêté d’expulsion signé par le préfet de Rome le 30 octobre 2017. L’homme s’est ensuite volatilisé.

L’autre Sénégalais arrêté, Brian Minteh, avait déposé le 24 août 2017 au siège de la police à Rome une demande de renouvellement de son permis de séjour humanitaire.

Le troisième, le Nigérian Alinno Chima, 46 ans, est titulaire d’un permis de séjour humanitaire délivré par la Direction de la police de Rome le 14 mars 2016, qui a expiré le 13 mars 2018.

Ansa


Deux Sénégalais ont été arrêtés à Rome. Ils sont accusés de viol et d’assassinat sur une jeune fille italienne.

Desirée Mariottini, 16 ans,  a été violée et assassinée dans un immeuble à San Lorenzo, à Rome, par des Sénégalais en situation irrégulière.

L’un des bourreaux de la jeune fille, identifié  sous le nom de Minteh Brian, est né au Sénégal en 1975. Ce dernier, selon leggo.it,  avait soumis à la police, en août 2017, une demande de renouvellement de son permis de séjour pour “des raisons humanitaires”.

Une troisième personne a été arrêté aujourd’hui jeudi 25 octobre.  Il s’agit d’un immigré nigérian âgé de 40 ans.

Les trois personnes arrêtées, dit-on, ont des précédents en matière de trafic de drogue. Les enquêteurs recherchent le quatrième complice…

Rewmi.com


Matteo Salvini : « En tant que ministre de l’Intérieur, je m’engage à tout nettoyer et à revenir avec le bulldozer. A Rome, il y a une centaine de bâtiments abandonnés qui sont occupés illégalement par des criminels ». C’est ce qu’a dit le ministre de l’Intérieur lors de sa visite à San Lorenzo, le quartier de Rome où une jeune fille de 16 ans, Désirée Mariottini, a été violée et tuée. Salvini a également déclaré qu’il avait parlé avec le procureur général de Rome « à qui j’ai demandé d’utiliser une main de fer ».

Ansa.it


Rome, nuit de cauchemar : Désirée a été retrouvée morte dans un hangar abandonné, droguée et violée collectivement. « Sa vie a été détruite par des Africains ». (La Stampa)

Comme Pamela Mastropietro à Macerata, comme Sara Bosco dans un pavillon abandonné à Forlanini. Même âge, destin analogue. Désirée Mariottini aussi, âgée de 16 ans, de Cisterna di Latina, a été retrouvée morte dans la nuit de jeudi à vendredi dans un bâtiment abandonné du quartier central de San Lorenzo à Rome, s’est retrouvée dans ce lieu, à la recherche de drogue ou peut-être attirée dans un piège.

Désirée a subi des violences de groupe avant de mourir pour des raisons qui restent à déterminer. Peut-être une overdose, seule une expertise toxicologique le dira. L’autopsie a immédiatement mis en évidence que la jeune fille avait été victime d’un viol.

Pendant ce temps, un Sénégalais qui s’est rendu au poste de police a raconté ce qu’il a vu dans le bâtiment : « J’y étais le soir de sa mort » a déclaré le témoin. « Je suis arrivé à minuit et une fille criait. J’ai regardé la femme crier et il y avait une autre fille au lit : ils avaient mis une couverture sur sa tête mais on pouvait quand même la voir. Je ne sais pas si elle respirait, elle semblait déjà morte, parce que l’autre fille criait et disait qu’elle était morte. Il y avait des Africains et des Arabes, six ou sept personnes. Une autre fille était là. Elle criait qu’ils l’avaient violée. »

Repubblica.it

Merci à Jean Baptiste Moquelin

G.Roquette exprime sa prudence sur les colis piégés : «Ces espèces de bombes arrivent chez les Démocrates 15 jours avant les MidTerms pour en faire des martyrs»
Rixes à Paris : il faut "une réponse multifactorielle" à ces jeunes pour faire de la "post-éducation" (unité SGP Police)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu