Belgique : un Turc porte un coup de couteau à sa propre fille à Liège

Un Liégeois de 49 ans a été déféré lundi au Parquet de Liège pour tentative de meurtre sur sa propre fille âgée de 21 ans. L’auteur ne semble pas apprécier les relations de sa fille qui ne respecte pas les traditions. [...]

La victime, d’origine turque, a expliqué qu’elle venait de présenter son nouveau compagnon à sa famille qui aime la tradition et qui, déclare-t-elle, avait organisé un mariage forcé auquel elle avait pu se soustraire.

Cet épisode avait néanmoins eu des répercussions sur les relations entre le père et sa fille. Cette dernière a présenté son nouvel ami, Kurde d’origine. La discussion a été calme en présence du nouveau compagnon mais le ton est monté après son départ. [...]

7sur7

L’Allemagne s’apprête à étendre la double nationalité

Le conseil des ministres qui s’est réuni mardi a, entre autres, approuvé un projet de loi facilitant l’obtention de la double nationalité. Ce texte concerne les enfants nés en Allemagne de parents qui ne sont ni citoyens de l’Union européenne ni ressortissants suisses. Dans la réalité, la grande majorité d’entre eux sont turcs.

Si le ministère de la justice (SPD), porteur de ce projet, se félicite de ce compromis passé avec le ministère de l’intérieur (CDU), les représentants de la communauté turque jugent le processus très «bureaucratique».

Longtemps, ces enfants n’ont pu avoir que la nationalité de leurs parents. L’ancien chancelier Gerhard Schröder avait fait un premier pas il y a une dizaine d’années en permettant à ces jeunes gens de choisir l’une des deux nationalités à leur 23ème anniversaire.

Le nouveau projet de loi permettra à ces jeunes nés en Allemagne d’avoir la double nationalité si, avant leur 21 année, ils ont au moins vécu huit ans dans le pays, s’ils y ont étudié au moins six ans, ou s’ils y ont passé un examen scolaire ou achevé une formation professionnelle.
En principe, l’administration vérifiera après le 21ème anniversaire de l’intéressé s’il a passé huit ans en Allemagne. Si oui, il recevra la double nationalité. Dans les autres cas, il sera convoqué par l’administration. […]

Pour le moment, aucun des deux ministères n’indique le nombre de personnes potentiellement concernées. Le projet de loi devrait être présenté au Bundestag à la mi-mai et pourrait entrer en vigueur dès cette année.

Blog/Le Monde

«Saloperie de Turc…», le dérapage du maire sortant PS de Montbéliard

Amer après sa défaite aux municipales, Jacques Hélias a tenu des propos à l’encontre de son adversaire dissident qui mettent mal à l’aise sa famille politique.

Jacques Hélias, maire sortant PS de Montbéliard a la défaite amère, d’après l’Est républicain. Au soir de sa déroute au second tour des municipales, il a tenu un discours dans sa permanence, devant une cinquantaine de personnes, se faisant remarquer par un dérapage.

Il s’en est pris directement à un dissident PS, Ilker Ciftci, qui a fait le choix de se maintenir au second tour et a obtenu 10,09% des voix. A son encontre, il a parlé de «cette saloperie de Turc», comme le rapporte également le blog politique de la rédaction de France 3 Franche-Comté. «Jacques Hélias a répété sa formule et dit qu’il assumait ses propos», raconte une témoin de la scène au quotidien local, choquée par ces mots. [...]

Le Figaro

(merci à Nebel)

Bischwiller (Alsace) : une liste « Nouvel élan » 100% minorité

 

Halil Ceylan, entrepreneur bischwillerois d’origine turque, se lance dans la course à la mairie. Le président de l’association culturelle Giresun fera ses premiers pas en politique. Il souhaite apporter un nouvel élan à la ville.

Dernières Nouvelles d’Alsace (Merci à Triboque)

Le nombre total des Turcs et Franco-Turcs est estimé à 800.000 avec les personnes en situation irrégulière

D’après les informations officielles fournies par les consulats de Turquie, la France compte, en 2013, 611.515 Turcs et Franco-Turcs.

En 2010, ce chiffre était de 553.973. Chaque année donc, environ 20 000 Turcs ou Franco-Turcs viennent grossir les rangs de la communauté. Mais rien qu’en 2013, l’augmentation a été de 35.000.

D’après les sources officielles, cette soudaine poussée est due à trois raisons : le regroupement familial, les naissances et l’approche des élections municipales en Turquie et l’inscription corrélative sur les listes des consulats. La population d’origine turque se concentre à Paris (269.090), à Strasbourg (134.139), à Lyon (129.062) et à Marseille (61.714). Le nombre total des Turcs et Franco-Turcs est estimé à 800.000 avec les personnes en situation irrégulière.

Zaman, merci à Zatch

1676. Lettre des Cosaques au sultan turc : « Nous sommes chez nous ici et tu peux embrasser notre cul » (rediff)

[rediffusion d'un article de 2008]

En 1676, alors que les Cosaques Zaporogues viennent de remporter une importante victoire contre les Turcs, le sultan Mehmet IV, empereur des Ottomans, leur adresse la lettre suivante :

« En tant que sultan, fils de Mahomet, frère du Soleil et petit-fils de la Lune, Vice-roi par la grâce de Dieu des royaumes de Macédoine, de Babylone, de Jérusalem, de Haute et Basse Égypte, Empereur des Empereurs, Souverain des Souverains, Invincible Chevalier, Gardien indéfectible jamais vaincu du Tombeau de Jésus Christ, Administrateur choisi par Dieu lui-même, Espoir et Réconfort de tous les musulmans, et très grand défendeur des chrétiens, J’ordonne, à vous les Cosaques zaporogues de vous soumettre volontairement à moi sans aucune résistance. »

L’armée cosaque répond :

« À Toi Satan turc, frère et compagnon du Diable maudit, serviteur de Lucifer lui-même, salut!

Quelle sorte de noble chevalier au diable es-tu, si tu ne sais pas tuer un hérisson avec ton cul nu ? Vomis du Diable avec ton armée dévorée. Tu n’auras jamais, toi fils de putain, les fils du Christ sous tes ordres : ton armée nous n’en avons pas peur et par la terre ou par la mer on continuera à se battre contre toi.

Toi, scullion de Babylone, charretier de Macédoine, brasseur de bière de Jérusalem, fouetteur de chèvre d’Alexandrie, troupeau de pourceaux de petite et de grande Égypte, truie d’Arménie, giton tartare, bourreau de Kamenetz, être infâme de Podolie, petit-fils du Diable lui-même, Toi, le plus grand imbécile malotru du monde et des enfers et devant notre Dieu, crétin, groin de porc, cul d’une jument, sabot de boucher, front pas baptisé !

C’est ce que les Cosaques ont à te dire, à toi sous-produit d’avorton ! Tordu es-tu de donner des ordres à de vrais chrétiens !! Nous n’écrivons pas la date car nous n’avons pas de calendrier, la lune est dans le ciel, l’année est dans un livre ainsi que le jour, et nous sommes chez nous ici comme toi là-bas et pour cela tu peux embrasser notre cul ! »

Wiki

Syrie : Une fatwa contre les croissants «symboles de l’oppression coloniale».

Selon le quotidien arabe Asharq al-Awsat, le comité a promulgué mardi 30 juillet une fatwa déclarant les croissants «haram» (interdits par la loi islamique). Le décret religieux affirme que la forme des croissants célèbre la victoire des Européens sur les musulmans.

La fatwa fait indirectement référence à la légende selon laquelle les boulangers de Vienne en 1683 (ou ceux de Budapest en 1686) avaient inventé cette pâtisserie pour fêter la victoire contre les envahisseurs ottomans. En réalité, pour la plupart des historiens, le croissant (« viennoiserie ») a fait son apparition en France au début des années 1800, en provenance de Vienne où il a été inventé au 17ème siècle, sans que l’on puisse rattacher cette invention à la victoire contre les Turcs… À Paris, les premiers croissants sont vendus entre 1837 et 1839, quand les Autrichiens August Zang et Ernest Schwarzer y ouvrent la Boulangerie Viennoise.

Début juillet, le conseil de la charia du quartier Fardous à Alep avait promulgué une fatwa interdisant aux «femmes musulmanes» de «sortir de la maison dans des tenues immodestes, avec des vêtements serrés qui montrent leur corps, ou avec un maquillage sur le visage».

La Croix

Mulhouse : Les grands projets de l’association turque Millî Görüs

La CIMG-Mulhouse (Communauté islamique Millî Görüs), qui gère un lieu de culte rue Anna-Schoen, est en train d’acquérir des bâtiments à la Mer Rouge, pour y installer une grande mosquée. Rencontre avec son responsable, Eyup Sahin.

«Notre objectif, c’est d’aider les familles turques qui vivent en Europe à s’intégrer, tout en préservant leur culture d’origine, parce que c’est une richesse. C’est pour cette raison notamment que nous emmenons des jeunes en colonie en Turquie.»

À Mulhouse, la mosquée de la rue Anna-Schoen compte 250 familles adhérentes et près de 800 fidèles lors de la prière du vendredi. En dehors des offices, l’association propose les activités habituelles d’un centre culturel et cultuel musulman : activités diverses, école coranique, loisirs culturels et sportifs… « Environ 200 jeunes suivent nos activités», indique le responsable du mouvement. […]

Eyup Sahin est salarié du mouvement, il vient de succéder également à Driss Ayachour à la tête du CRCM (Conseil régional du culte musulman). Le mouvement Millî Görüs a fait alliance avec le Ditib au plan régional (obédience liée au gouvernement turc) et l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) aux élections pour les représentants des mosquées au CRCM. […]

Le montant de la transaction immobilière pour l’achat des bâtiments à la Mer Rouge s’élève à 3 millions d’euros. «Avec les frais et les travaux d’aménagement, on sera autour de 4 M€ », ajoute le président qui ne souhaite pas communiquer sur l’argent récolté à ce jour.

L’Alsace (Merci à Bonhomme)

France : Les raisons du succès scolaire des jeunes d’origine asiatique

La spectaculaire réussite des enfants d’immigrés asiatiques se confirme au bac. Et pourtant, leurs parents s’impliquent peu dans leurs devoirs, mais ils veillent à leurs horaires, les placent souvent dans le privé et jouent à fond la carte du bilinguisme. Plus de 60% des élèves asiatiques seront orientés dans des filières généralistes. Plus que la moyenne nationale.

Un quart des jeunes d’origine asiatiques iront jusqu’à bac+3 voire plus lorsque seulement 16,5% des descendants d’immigrés y accèdent.

À force d’entendre «si j’avais eu ta chance…», ils sont d’autant plus motivés. Leurs parents sont venus de loin et ont choisi la France pour offrir à leur progéniture un meilleur avenir.

Les jeunes asiatiques ont particulièrement bien compris la leçon et fusent comme des comètes au-dessus du lot. Lycée, bac, études supérieures, ils se montrent performants à chaque étape. «Petits déjà, ils redoublent peu à l’école», assure Yaël Brinbaum, co-auteure de l’étude Trajectoires et Origines conduite par l’Insee et l’Ined. Plus de 60% d’entre eux seront orientés dans des filières généralistes. Plus que la moyenne nationale (50%). […]

Les autres enfants d’immigrés tentent aussi de se distinguer. À classe sociale équivalente, ils feront mieux que le reste des Français.

Travail rigoureux et autorité parentale stricte et aussi une meilleure naissance. Les parents d’origine asiatique investissent plus sur la scolarité car ils en ont les moyens. Là où environ 75% des jeunes d’origine turque ou portugaise ont des parents ouvriers, employés de service ou inactifs, ceux d’origine asiatique ne sont que 58% à exercer dans ces fonctions. «Souvent, leurs parents sont artisans, commerçants, tiennent des bars tabac et gagnent bien leur vie. Ils sont les enfants d’immigrés qui bénéficient des conditions socio-économique et origines sociales les plus favorables». Ce portefeuille plus fourni leur permet d’être 15% à fréquenter un collège privé, soit deux fois plus que les enfants d’origine marocaine ou turque. […]

Le Figaro

Autriche : pour ne pas offenser les enfants turcs, une école n’enseignera plus l’histoire des guerres austro-turques

Pour ne pas offenser les immigrants d’origine turque, une directive a prié les enseignants d’une école de Vienne de ne plus enseigner l’histoire des invasions ottomanes ou de la bataille de Vienne.

La directive précise que les enseignants qui enfreindraient cette directive s’exposent à une mutation. La raison invoquée est que les enfants et les familles d’origine turque pourraient se sentir offensés par le rappel des défaites de l’Empire ottoman.

Les guerres austro-turques occupent une importance toute particulière dans l’histoire autrichienne. Vienne a été assiégée par deux fois par les armées turques, qui  ont été repoussées et défaites.

Les parents, en colère contre la direction de l’école, évoquent une falsification de l’histoire.

zuerst.de

—————————

• Complément 1 : Le croissant – la patisserie bien connue – aurait été créé, selon certains, afin de célébrer la victoire des troupes polonaises et autrichiennes sur les troupes ottomanes lors du second siège de Vienne.

• Complément 2 : En 2006, Christiane Taubira déclarait qu’il ne fallait pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ».  Relire

• Complément 3 (vidéo) : Edwy Plenel revisite l’histoire de la Reconquista : « Avec la Reconquista, c’est la fin de l’Espagne métissée. C’est un moment de clôture. De crispation de l’Europe. N’y a-t-il pas des résonances avec notre époque, où on a peur, où l’Occident se crispe ?  Avec notre époque de crispation identitaire ? »

Le pape canonisera les 800 martyrs d’Otrante qui avaient refusé de se convertir à l’islam (MàJ)

Le pape François va canoniser 800 martyrs qui avaient refusé en 1480 d’abjurer le christianisme pour se convertir à l’islam et avaient été décapités à Otrante (sud de l’Italie) sur ordre du commandant ottoman Gelik Achmet Pascia.

Voir : Fdesouche Histoire

Addendum : C’est Benoît XVI qui, le 11 février 2013, lors d’un consistoire ordinaire, a annoncé pour le 12 mai la cérémonie de canonisation d’Antonio Primaldo et de ses compagnons. Juste avant de faire savoir en latin qu’il avait décidé de démissionner.

Le thème de l’apostasie est un sujet délicat entre l’islam et le christianisme. Certaines autorités musulmanes punissent de mort la conversion à une autre religion.

RTBF

L’épisode de la prise d’Otrante s’inscrit dans la tentative du sultan Mehmet II le conquérant, après la chute de Constantinople en 1453, de contrôler l’île de Rhodes. Le 13 août 1480, au lendemain du saccage d’Otrante par ses troupes, le commandant turc avait ordonné que tous les hommes survivants à partir de l’âge de quinze ans soient conduits à son campement et obligés de renier leur religion.

Le JDD