Marseille (13) : Un terroriste en fuite arrêté

Un homme de 23 ans, condamné le 10 mars 2014 à 7 ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteurs en vue de préparer un acte terroriste, a été appréhendé hier soir dans le quartier de la Belle-de-Mai, à Marseille, par une patrouille de police qui l’avait reconnu, après la diffusion de son signalement.

L’homme, né à Blois (Loir-et-Cher), occupait régulièrement un appartement marseillais. Il faisait partie d’un groupe d’aspirants jihadistes, qui ont réalisé plusieurs voyages dans la zone pakistano-afghane.

L’enquête de la Direction centrale du renseignement intérieur avait pu déterminer qu’il avait mis son logement marseillais à la disposition de « ses frères salafistes ». Des SMS interceptés par la police et envoyés à son principal complice l’impliquent dans des projets d’actes terroristes sur le territoire français.

Lors du procès, sept personnes avaient été condamnées à des peines allant de 7 ans ferme à deux ans avec sursis. La plupart se sont convertis à l’islam récemment.

laprovence.com

Un djihadiste ‘français’ en Syrie : « Il n’y a de liberté que dans l’islam » (RMC)

Dans un reportage de RMC, un terroriste musulman parti combattre en Syrie parle avec son coeur de l’islam et fustige la France.

« Vivre son islam dans une démocratie, c’est impossible. C’est impossible, c’est incompatible ! » – Abou Shaheed

Le terroriste Georges Ibrahim Abdallah nommé citoyen d’honneur par la mairie PC de Bagnolet

L’ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises condamné pour complicité d’assassinats a été fait citoyen d’honneur de la ville de Bagnolet. Le Conseil représentatif des institutions juifs de France demande au Parti communiste de désavouer la décision de son maire.

Le 28 février 1987, George Ibrahim Abdallah est condamné à la perpétuité pour complicité dans l’assassinat en 1982, à Paris, de deux diplomates, l’Américain Charles Robert Ray et l’Israélien Yacov Barsimentov. Défendu par un certain Jacques Vergès, l’homme est depuis en prison. Sa huitième demande de libération conditionnelle lui a été refusée par la Cour de cassation en avril dernier.

Vendredi dernier, le maire communiste de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), Marc Everbecq, l’a nommé citoyen d’honneur de sa ville. Une décision qui ulcère des associations communautaires juives au premier rang desquelles, le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France). «Je trouve ça lamentable, c’est un abaissement des valeurs morales. Il me semble qu’il existe des gens qui mériteraient davantage cette distinction», indique le président du CRIF, Roger Cukierman, au Figaro. «Ça veut dire quoi… que le maire de Bagnolet soutient le terrorisme?» s’interroge-t-il tout en regrettant que le parti «ne maîtrise pas ses troupes.» Jeudi, il a envoyé au Secrétaire général du PCF, Pierre Laurent, une lettre: «J’ose espérer que vous accepterez de désavouer cette décision qui me parait particulièrement choquante», écrit-il. [...]

article complet : Le Figaro

Georges Ibrahim Abdallah sur wikipédia : né le 2 avril 1951, il est le chef présumé de la Fraction armée révolutionnaire libanaise (FARL), condamné en France à la réclusion à la perpétuité pour des actes terroristes.

La motion votée par le conseil municipal de Bagnolet le 11/12/2013 :

Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste, a fait partie de la résistance lorsque son pays, le Liban, a été envahi par Israël en 1978. Il est un défenseur acharné de la juste cause palestinienne.

Il est détenu en France depuis 1984, malgré les décisions des juges favorables à sa libération en 2003 et en 2012, il n’a pas été libéré, notamment sur intervention du gouvernement des Etats-Unis, partie civile dans son procès.

Yves Bonnet directeur de la DST au moment de l’arrestation, déclare le 7 Janvier 2012 anormal et scandaleux le fait de maintenir encore emprisonné Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah est l’un des plus anciens prisonniers politiques au monde. Il est en prison depuis 30 ans en France.    Deux municipalités Calonne-Ricouart et Grenay ont nommé Georges Ibrahim Abdallah citoyen d’honneur.

Afin de faire grandir l’exigence de sa libération, le conseil municipal déclare citoyen d’honneur de Bagnolet Georges Ibrahim Abdallah.

Anas El Abboubi, fondateur de sharia4italy, arrêté en Italie

Anas El Abboubi, blogueur marocain de 21 ans vivant en Italie, a été arrêté par la police de Brescia, pour avoir constitué un réseau à travers Internet, encourageant les mouvements islamistes opérant en Europe, rapporte le quotidien italien « La Stampa ».

Le suspect surveillé depuis plusieurs mois par les services de police en raison de ses idées extrémistes, aurait constitué un danger pour la sécurité publique du pays, où il vit depuis l’âge de 7 ans avec ses parents.

L’homme propriétaire d’un blog baptisé sharia4italy, qui lui aurait permis d’avoir des contacts avec des personnes qui partagent les mêmes idées que lui, est accusé d’avoir fait l’apologie du terrorisme.

Le blogueur marocain aurait publié un article appelant les autorités italiennes à instaurer la sharia pour sortir le pays de la crise économique dans laquelle il se trouve depuis plusieurs années.

Bladi

Le jeune homme a été arrêté en Italie…et formé en Belgique

Malgré sa disparition officielle, Sharia4Belgium continue ses activités. Nos confrères de SudPresse nous apprennent que le groupuscule terroriste belge serait chargé d’une mission, celle de former dans toute l’Europe des mouvements similaires. Sharia4Holland et Sharia4France seraient déjà nés à cause de Sharia4Belgium, et il en serait maintenant de même avec la branche italienne du mouvement.

Anas El Abboubi, terroriste italien d’une vingtaine d’années, aurait en effet été formé chez nous, par les membres de Sharia4Belgium. Toujours selon SudPresse, le jeune homme a été arrêté à Brescia pour « activités de formation à des fins de terrorisme international »,

DH.be

Terrorisme : un imam de Miami condamné

Un imam de Miami a été reconnu coupable hier par un tribunal de Floride (sud-est) de soutien matériel à une organisation terroriste, en l’occurrence les talibans pakistanais, a annoncé le ministère américain de la Justice.

Après deux mois de procès, Hafiz Muhammed Sher Ali Khan, 77 ans, d’origine pakistanaise, a été reconnu coupable et sa peine sera fixée le 30 mai. L’imam de la mosquée Masjid de Miami encourt jusqu’à 15 ans de prison pour chacune des accusations de complot de soutien et de soutien matériel pour perpétrer des meurtres, mutilations et enlèvements de personnes à l’étranger, ainsi que de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère.

« Bien qu’imam ou chef spirituel, Hafiz Khan n’était en aucun cas un homme de paix », a déclaré le procureur de Floride du Sud, Wifredo Ferrer, dans le communiqué du ministère. La mosquée ne serait pas impliquée.

Il aurait cherché à favoriser des meurtres, enlèvements et mutilations afin de faciliter le renversement du gouvernement d’Islamabad et d’établir la charia. Khan aurait aussi fondé une madrasa (école islamiste) au Pakistan pour accueillir des militants talibans et, selon une conversation enregistrée, « entraîner les enfants à tuer des Américains en Afghanistan ».

Le Figaro

Un membre du Hezbollah admet avoir été en mission à Lyon

Houssam Taleb Yaacoub est actuellement jugé à Limassol à Chypre.

Ce jeune libano-suédois de 24 ans est suspecté d’être lié à un complot visant des touristes israéliens. Lors de l’audience, il a reconnu être un membre du Hezbollah et avoir rempli plusieurs missions en Europe. [...]

Lyonmag

Merci à Alpine

Affaire Merah : « C’est ça l’islam mon frère »

Les rapports d’expertise des vidéos détaillent les meurtres commis par Merah.

Il est mort debout, en refusant de céder aux menaces. Le soldat Imad Ibn Ziaten était la première victime de Mohamed Merah. Ce dernier a filmé tous ses assassinats. Des images « insoutenables », selon ceux qui les ont visionnées, et dont le rapport d’expertise a été consulté par l’AFP. [...]

Debout, jusqu’au bout. « Tu ranges ça tout de suite », réagit Imad. « Je ne me mettrai pas à plat ventre. Tu dégages. Je ne me mettrai pas à plat ventre, je reste ». Merah réitère son ordre, le militaire lui fait front : « Tu vas tirer ? Vas-y, ben tire », lui lance-t-il. Une détonation retentit. Le soldat s’écroule. « Au nom d’Allah est grand », dit plusieurs fois Merah en réarmant son arme. Une nouvelle détonation retentit, puis le scooter redémarre.

« C’est ça l’islam ». Mais le meurtrier revient, à la recherche d’une douille. « Elle est où ? Là, elle est là ». Il la ramasse et lance à sa victime qui gît : « C’est ça l’islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue ». Avant de conclure : « il a rejoint l’ange de la mort, je n’ai pas peur de la mort ». Il est 16h04, Merah repart à toute allure. [...]

Europe 1

Merci à Backterix

Jihad Jane. L’Américaine devenue terroriste

Colleen LaRose, une Américaine reconvertie à l’Islam, risque la prison à vie pour s’être rendue complice de tentative d’attentat contre un caricaturiste suédois en 2008.

http://img692.imageshack.us/img692/7601/colleenlarosereferencez.jpg

Elle avait fait de son physique son atout principal. Blonde, grande, souriante, originaire de la banlieue de Philadelphie, Colleen LaRose savait qu’elle n’avait pas le profil d’une terroriste et que personne ne la soupçonnerait. Pourtant, cette Américaine de 49 ans risque la prison à vie pour conspiration en vue de commettre des meurtres à l’étranger, de soutien logistique à des terroristes, de fausses déclarations et de tentative d’usurpation d’identité.

En 2008, celle qui se faisait appeler «Jihad Jane» ou «Fatima LaRose» s’est convertie à l’Islam. Au plus mal à l’époque –jeune, elle avait été violée par son père, avait commencé à se prostituer à 13 ans et était accro à la drogue et à l’alcool– elle a trouvé refuge dans la religion. (…)

Paris Match

G-B : La veuve d’un terroriste prête à passer à l’acte

Il y a six mois, la Grande-Bretagne découvrait avec effroi qu’une de leur concitoyenne, jeune veuve d’un des terroristes des attentats de Londres, avait elle aussi épousé la même vision dévoyée de l’Islam. Aujourd’hui, elle serait prête à passer à l’acte.

Hebergeur d'image

C’est un poème en six strophes, intitulé «Maybe Jannah Tomorrow ? » – «peut-être Jannah demain ?» Jannah est le nom du paradis dans l’Islam, dont le narrateur cherche le chemin. On y évoque des nuages noirs au-dessus du Kenya, des mécréants et le jihad. La trentaine de vers n’est pas signée, mais le «Sunday Mirror» croit connaître son auteure. Selon l’édition dominicale du tabloïd, il s’agirait de la Britannique Samantha Lewthwaite, veuve du terroriste Jermaine Lindsay qui s’est fait exploser le 7 juillet 2005, à 8h51, entre les stations King’s Cross et Russell Square. Celle que la presse anglo-saxonne a surnommé la «veuve blanche» en découvrant son destin effarant en Une du «Times» de Londres, aurait pris la suite de cet époux qui, à lui seul, s’est rendu responsable de 26 des 52 morts des attentats de Londres. Recherchée par les autorités anti-terroristes de son pays et de plusieurs autres pour sa supposée participation à un attentat au Kenya, la jeune femme de 29 ans aurait, par l’intermédiaire de ce poème, annoncé son intention de devenir à son tour une kamikaze.

[...] Dans des notes manuscrites révélées par la police kenyane, la jeune femme explique comment avec cet homme qui se fait appeler Oussama, elle élève ses deux enfants – né de sa première union avec Jermaine Lindsay – pour devenir des moudjahidines. «Il a eu une conversation avec mon fils de huit ans et ma fille de cinq ans. Il leur a demandé ce qu’ils voulaient faire quand ils seraient plus vieux. Tous deux ont eu plusieurs réponses, mais tous deux se sont accordés pour devenir des moudjahidines. Il leur a demandé comment avaient-ils l’intention d’atteindre un tel objectif, et qu’est-ce qu’était vraiment un moudjahidine ? (…) C’étaient des réponses que seuls ceux qui ont vécu dans la voie du jihad connaitraient».

[...] Le poème, diffusé sur le compte Twitter du «Centre de la jeunesse musulmane», affiliée à Al-Shabbaab, s’achève d’ailleurs sur une dédicace au religieux, et une note terrifiante : «Je demande à Allah de m’accorder le souhait, de rejoindre bientôt mon Cheikh Aboud Rogo!»

Paris-Match

Aide au djihad : interpellation à Toulon

L’administrateur tunisien d’un site islamiste djihadiste, soupçonné d’avoir facilité le recrutement de candidats au djihad et le financement de l’achat de matériel de guerre, a été mis en examen mardi et incarcéré en France.

Ce Tunisien, interpellé vendredi à son domicile à Toulon, est soupçonné d’avoir, depuis son ordinateur, « transmis des informations et relayé des instructions à des organisations terroristes », a indiqué le parquet de Paris. Le parquet cite parmi les organisations avec lesquelles il était en lien al-Qaida et al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi).

Il aurait transmis des renseignements sur « la confection d’engins explosifs, sur l’infiltration d’agents gouvernementaux dans leurs rangs ou encore sur le déplacement de ministres étrangers pouvant leur servir de cibles ».

Le Figaro

Forsane Alizza : nouveau coup de filet dans les milieux islamistes à Lyon

Selon une source policière, trois personnes originaires de l’agglomération ont été interpellées lundi après-midi par les services du renseignement intérieur.

Ils seraient membres du groupuscule islamiste Forsane Alizza.

Les trois hommes s’apprêtaient à partir en voyage en zone pakistano-afghane. Ils ont été placés en garde a vue et ils pourraient être transférés à la brigade anti-terroriste de Paris.

Forsane Alizza a déjà été visé le 30 mars dernier par une grande vague d’arrestations partout en France, notamment dans les banlieues de Lyon et à Givors, avec l’interpellation de Baroudi Bouzid. Il prévoyait l’enlèvement d’un juge d’instruction lyonnais qui avait enquêté sur un manque de soins et un manque de scolarisation pour ses enfants.

Lyon Mag