Supporters, ultras, hooligans : Carton rouge à la violence dans le foot (Vidéo)

Paris-Saint-Germain, Olympique de Marseille, Olympique Lyonnais : peu de clubs de football français ont été épargnés par la violence des ultras, frisant avec des comportements hooligans. Mais la politique de tolérance zéro mise en place il y a quatre ans pour chasser des stades les supporters les plus dangereux ne les a pas fait disparaître pour autant.

Les mesures de sécurité ont déplacé ces déchaînements de haine dans la rue ou à l’étranger. Durant plusieurs mois, les équipes de l’émission ont suivi le «Monsieur Sécurité» du football français en train de préparer un match à haut risque avec le Paris-SG. Enquête également au cœur d’un groupe d’ultras de l’Olympique Lyonnais au cours d’un déplacement en Croatie, suivi des auditions devant les policiers de hooligans du club de Metz.

Partie 1:

Partie 2:

Supporters parisiens privés de match par Sos Racisme

(…) Aujourd’hui, on apprend que la direction parisienne est allée plus loin dans le tri de ses supporters. En effet, sur la centaine de fans du PSG qui s’est vu refuser l’accès au stade Louis-II hier soir, une bonne partie était en possession de billets tout à fait valables. « J’ai bien vérifié et je suis certain de n’avoir reçu aucun mail me signifiant l’annulation de mon billet. Pourtant, on m’a refusé l’accès en parcage visiteur », nous a expliqué l’un d’eux ce matin.

C’est en arrivant au pied du parcage réservé aux supporters parisiens que ceux-ci, accueillis en grande pompe par des stadiers, des CRS et les responsables du PSG (Jean-Philippe d’Hallivillé), de la DNLH (Boutonnet) et de SOS-Racisme (Hermann Ebongué), ont eu la surprise de se voir interdire d’accès aux gradins sans raison apparente. Interpellés par certains supporters mécontents, le chef de la sécurité du PSG et celui de la division de lutte contre le hooliganisme n’auraient pas souhaité répondre à leurs questions. Il faut cependant signaler qu’aucun heurt n’a éclaté et que tout s’est déroulé dans le calme. Selon le supporter cité plus haut, une équipe de télévision de Canal + était sur place pour filmer la scène.

(…) So Foot

(Merci à Jean Guy)

Rixe entre supporteurs de Marseille et Lyon sur une aire d’autoroute: 16 blessés (MàJ)


Un élu PS apporte son soutien aux hooligans marseillais

 



 

 

 

 


Après une «intimidation marseillaise», plusieurs supporters lyonnais seraient descendu des véhicules. Dans des circonstances non précisées, le mini-bus aurait avancé vers eux, en renversant plusieurs. «Ce ne sont pas des blessures légères» ajoute cette source. «Des personnes se sont fait rouler dessus.» Selon la police, seize personnes ont été conduites dans des hôpitaux de la région, quatorze légèrement blessées, deux plus sérieusement touchées.

L’Equipe


Une bagarre entre supporteurs de l’OM et de l’OL a fait 16 blessés samedi dans le Vaucluse en marge de la 37e journée de L1, signe que «le football est encore malade» selon le ministère de l’Intérieur qui a renforcé la sécurité de certains matches, cinq jours après les incidents du Trocadéro.

L’affrontement est survenu de manière «fortuite» au niveau du péage de Bollène sur l’autoroute A7, où des supporteurs de l’Olympique de Marseille, qui se rendaient à Saint-Etienne, ont croisé ceux de l’Olympique lyonnais qui allaient à Nice.

(…) Une bagarre «violente» a alors éclaté entre les supporteurs de ces deux clubs rivaux, «des canettes, des battes de baseball et divers autres objets» ayant été utilisés, selon la même source.

Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 16 supporters ont été blessés, dont 14 légèrement et deux plus sérieusement. L’un à une main touchée par une arme blanche, l’autre a été renversé par une voiture qui accompagnait les supporteurs marseillais, a précisé la source proche de l’enquête, ajoutant que parmi les blessés, évacués vers des hôpitaux de Vaucluse et de la Drôme, figure un seul supporteur de l’OM.

(…)

La mairie de Bollène a vivement dénoncé ce nouvel épisode de violence dans le football dans un communiqué intitulé «Bollène n’est pas le Trocadéro», en référence aux violents incidents survenus lundi à Paris lors de la fête du titre de champion de France du Paris SG.

«De faux supporters de foot, mais, en revanche, de vraies racailles de cités ont cru bon de considérer le péage de Bollène comme leur terrain de jeux, ou plutôt comme terrain de bagarre», a déploré la commune.

(…) 20minutes.Fr

G-B : Interdit de stade pour racisme à 13 ans

Le club anglais de Milwall, qui évolue en deuxième division, a interdit de stade un supporter âgé de 13 ans coupable d’avoir lancé des injures racistes à un joueur de Bolton le mois dernier et s’est engagé à contribuer à son éducation.

Au terme d’une enquête sur l’incident, le club dit mercredi, dans un communiqué, avoir « identifié et interrogé un garçon de 13 ans qui a reconnu avoir eu des mots et insulté Marvin Sordell ». « L’individu s’est vu interdire d’assister aux futurs matches de Milwall mais en tant que club et compte tenu de l’âge et de l’histoire du garçon, nous avons aussi le sentiment de devoir participer à son éducation et à sa réinsertion », ajoute-t-il.

Europe1

Des supporters illégalement fichés par la police… et le PSG

En matière de non-respect des libertés publiques, l’arrivée d’un nouveau gouvernement le 22 mai dernier n’a pas tout changé. Le sort d’une partie des supporters du PSG en atteste.

Et on ne parle pas de méchants hooligans assoiffés de bière et de baston, mais de simples supporters, pour certains jamais abonnés au Parc des Princes, mais qui ont l’inconvenance de contester la politique actuelle mise en œuvre par le PSG.
(…) Rue89

JO de Londres 2012 : vuvuzelas et T-shirts du Che interdits

L’organisation des Jeux Olympiques londoniens de 2012 a envoyé à tous les heureux détenteurs de billets, une note rappelant les objets strictement interdits aux Jeux : Londres n’a rien à envié à Pékin puisque pique-niques, vuvuzelas et T-shirt politiques seront bannis chez les supporters.

Si vous faites partie des heureux supporters à vous rendre à Londres cet été, voici un extrait de la (très) longue liste d’objets interdits par le comité des JO : ballons, frisbees, vuvuzelas, sacs de pique-nique ou encore « drapeaux de pays ne participant pas aux JO ». Et cette liste n’est pas exhaustive puisqu’elle s’étend en tout et pour tout sur deux pages A4. En outre, aucun objet ni vêtement politisé ne sera toléré: ainsi, vous pouvez d’ors et déjà laisser chez vous votre T-shirt du Che, d’Obama ou de François Hollande. [...]

mcetv.fr

Nicolas Anelka est une nouvelle fois au centre d’une polémique en Chine

(…)  Après une énième défaite de son club, l’ancien tricolore a préféré quitter le terrain sans prendre la peine de saluer les supporters, ce qui constitue pourtant une réelle tradition en Chine.

http://img838.imageshack.us/img838/1578/nicolasanelkaestarrivee.jpg

En colère, un supporter l’a alors pris à partie dans l’hôtel des joueurs : « Pourquoi est-ce que tu ne nous salues pas avec le reste de l’équipe ? » demandait-il à Anelka, avant d’être écarté par les joueurs de Shanghai. Mais selon le Daily Mirror, l’homme serait revenu à la charge plus tard dans la soirée : « J’ai pris un congé et payé des billets d’avion et un hôtel pour venir vous supporter, et toi tu fais quoi ? » Ce à quoi le Français aurait répondu « Pourquoi moi ? ».

« Parce que c’est toi le capitaine et c’est ta responsabilité. Si tu ne nous respectes pas, nous ne te respectons pas. »

Mais le banni de l’équipe de France n’a pas semblé préoccupé, loin de là : « Je m’en fous. » Toujours aussi classe.

Le 10 sport ( Merci à Romégas )

Belgique : Bagarre entre des supporters d’Anderlecht et une bande de jeunes Maghrébins (vidéo)

« Des gens fêtaient un anniversaire dans un café de la Grand-Place. Ils étaient entre 50 et 70. Puis survient une dizaine de personnes qui n’ont rien avoir avec les festivités mais qui viennent pour agresser l’homme dont c’est l’anniversaire. Comme ces gens dans le café font partie d’un club de supporters d’Anderlecht, ils ne se laissent pas faire.

Image de prévisualisation YouTube

(…) Ironie de l’histoire, c’est le groupe d’agresseurs que les policiers ont dû protéger dans la dernière bagarre « pour éviter que le groupe qui attaque et qui est en sous-nombre, entre 6 et 7 personnes, ne se fasse lyncher. »
Quant au motif de la bagarre ciblée, « on ne sait pas à quand le différent remonte. C’est l’enquête judiciaire qui devra le déterminer. Et bien entendu les agresseurs (de l’homme qui fêtait son anniversaire) seront arrêtés et présentés devant la justice. »

Rtl.be

(Merci à Combattant du Nord)

« Honte aux supporters marseillais »

Sur Twitter, beaucoup d’Anglais présents au stade ont salué les chants olympiens qui ont duré toute la rencontre (sûrement ne comprennent-ils pas le sens du mot « enculé », compris dans 95% des chansons). Néanmoins, gros tollé contre QUELQUES FANS pour le non respect de la minute de silence en hommage aux victimes des « événements » qui ont lieu au Japon. Extraits:

Daniel Taylor (The Guardian): La minute de silence pour les victimes japonaises s’est arrêtée tôt à Old Trafford à cause des interruptions des supporters de l’OM. Trop de bière, pas assez de classe…

Amy Pownall Les supporters marseillais ont été abominables en pourrissant la minute du silence pour le Japon.

Befoot

(Merci à Moineau)

Football : les supporters turcs inquiètent les Allemands

Le match Allemagne-Turquie, comptant pour la troisième journée des éliminatoires à l’Euro 2012 (groupe A), inquiète la Fédération allemande (DFB). Plus de 30 000 supporters turcs sont en effet attendus le 8 octobre prochain à Berlin.

«Ce match est plus difficile à organiser qu’une finale de Coupe d’Allemagne, on parie sur le respect mutuel, a expliqué le secrétaire général M. Niersbach à l’hebdomadaire Sport Bild. Mais nous savons aussi qu’avec le tempérament des supporters turcs, cela peut tourner au vinaigre comme lors du match amical entre Galatasaray et Fenerbahce en juillet à Mönchengladbach (une spectatrice avait été grièvement blessée par des feux de bengale)», a-t-il ensuite rappelé.

Pour le match de qualifications à l’Euro 2012, la Fédération turque recevra un quota de 11 500 billets, mais la DFB table sur 30 000 supporters turcs dans les tribunes du Stade olympique de Berlin d’une capacité de 74 000 places. La communauté turque est la plus importante d’Allemagne avec 2,5 millions de personnes d’origine ou de nationalité turque. (Avec AFP)

L’Equipe

(merci à Alexis)

Progression de « l’algérophobie » en France ?

D’après le journal algérien Tout sur l’Algérie (TSA) «l’algérophobie» progresse en France. La polémique sur l‘incendie du drapeau de la mairie de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et son remplacement par celui de l’Algérie en serait l’illustration. Pas un mot dans l’article sur le comportement des supporters algériens en France pendant le Mondial.

Cet événement constitue une nouvelle illustration de l’explosion de l’algérophobie en France. Tout au long du Mondial, les ressortissants de la majorité des pays qui ont participé à la compétition ont défilé en France après la victoire de leurs équipes. Et de la même manière que les Algériens après les matches de qualification au Mondial, en investissant l’avenue des Champs Elysées à Paris et les principales places des villes de province.

Mais contrairement à ce qui s’est passé avec l’Algérie, les défilés des autres supporters n’ont donné lieu à aucun commentaire en France. Même la police française donne l’impression de mieux maîtriser la gestion des défilés des Européens et des Latino-américains que ceux des supporters de l’Algérie. Il est vrai que les supporters algériens sont beaucoup plus nombreux en France que ceux des autres nations.

Il y a encore quelques années, l’algérophobie était répandue presque exclusivement dans les milieux d’extrême-droite et des anciens de la guerre d’Algérie. Un dernier cercle vient de rejoindre cette tendance : les milieux d’affaires.

Suite sur TSA